France : le budget de l’agriculture diminue de 3%

Paris (France), 25 septembre 2002 – Le budget 2003 de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales est en baisse de 3% par rapport au budget rectifié de 2002, à 5,15 milliards d’euros, et privilégie le développement des territoires.

Il s’agit de la quatrième plus forte baisse pour un secteur, après la Culture (-5%), les anciens combattants (-4%) et le secteur travail-santé-solidarité (-3,5%).

Les crédits consacrés à la promotion « d’un développement équilibré de l’agriculture et des territoires » s’élèvent à 1,5 milliard d’euros (1,12 md EUR pour l’agriculture et 448 millions EUR pour le développement des territoires). En outre, 396 M EUR sont attribués au développement forestier, toujours grévés par les réparations des dégâts des tempêtes de 1999.

La sécurité et la qualité sanitaire des aliments sont dotés de 677 M EUR, dont 280 millions pour éliminer les déchets et coproduits animaux et 154 millions pour dépister et lutter contre les maladies animales, et indemniser les éleveurs en cas d’abattage obligatoire, par exemple pour cause d’ESB.

La régulation des marchés agricoles reçoit 774 millions d’euros, et l’enseignement agricole 1,19 md EUR

En plus des crédits du ministère, l’agriculture, l’alimentation et la pêche bénéficient de dépenses sociales, fiscales et européennes représentant 24 milliards d’euros. En particulier, le versement de l’Etat pour l’équilibre des régimes sociaux des agriculteurs (BAPSA) a bondi de 76% à 522,7 M EUR.

Les dépenses de l’UE au titre de la politique agricole communereprésentent 45 milliards d’euros, dont 10 mds EUR sont attribués à la France, un montant qui est en hausse de 5%, souligne le ministère.

Source : AFP

Commentaires