France: les défaillances d’entreprises ont augmenté de 2,1% en 2004

Paris (France), 26 mai 2005 – Les défaillances d’entreprises ont augmenté de 2,1% en 2004 par rapport à 2003, les secteurs ayant connu les plus fortes progressions étant les industries agroalimentaires, le secteur des services aux particuliers et celui du commerce, indique l’Insee.

Corrigé des variations saisonnières, le nombre de défaillances d’entreprises jugées pour le seul mois de décembre 2004 est en baisse de 4,8% par rapport à celui de novembre 2004, passant de 3400 à 3237.

Il y a eu en 2004 40 583 défaillances, contre 39 741 en 2003. Ce nombre de défaillances augmente chaque année depuis 2001.

Le taux de défaillances d’entreprises est ainsi passé de 1,5% en 2003 à 1,6% en 2004. Le secteur le plus touché est la construction (avec un taux de 2,8%) suivi de l’industrie hors agroalimentaire (2,1%), des transports (2%), du commerce (1,7%), de l’immobilier et des services aux particuliers (1,6%), des industries agroalimentaires (1,5%) et des services aux entreprises (1,4%).

La plus forte augmentation en 2004 concerne les industries agroalimentaires (+8,6%), les services aux particuliers (+6,6% dont +8,3% pour les hôtels, cafés, restaurants), le commerce (+5,8%, dont +11,8% pour le commerce de détail) et la construction (+4,5%).

Les secteurs où, au contraire, les défaillances ont diminué sont les transports (-2%), les services aux entreprises (-2,2%), l’immobilier (-3,3%) et les industries hors agroalimentaire (-9,8%). Dans ce dernier secteur, les industries de biens de consommation connaissent 11,2% de défaillances de moins en 2004 qu’en 2003.

L’Institut national de la statistique et des études économiques remarque que les redressements judiciaires « sont majoritairement ouverts à l’encontre des entreprises récemment créées », le pic se situant entre deux et trois ans.

L’évolution des défaillances « recouvre de fortes disparités régionales », observe l’Insee.

Ainsi, elles augmentent très fortement en Auvergne (+34,9%), en Corse (+14,7%), en Provence-Alpes-Côte d’Azur (+14,3%), en Haute-Normandie (+7,9%), dans les Pays de la Loire (+6,3%) et en Champagne Ardenne (+6,2%).

Les autres hausses concernent la Picardie (+4,4%), la Bourgogne (+2%), le Nord-Pas-de-Calais (+1%), le Poitou Charente (+1,2%), l’Aquitaine (+3,1%), et le Languedoc Roussillon (+5,8%).

Les départements d’outre mer sont également très touchés, quoique sur un nombre plus restreint d’entreprises.

Ainsi, les défaillances ont plus que doublé en Guyane en 2004 (+122,7%), elles ont augmenté de 32,9% en Martinique, de 14,1% à la Réunion, mais diminué de 9,4% à la Guadeloupe.

Elles ont baissé aussi notablement en Bretagne (-8%), en Alsace (-6,5%). Elles baissent également en Ile-de-France (-0,6%), dans le Centre (-1,1%), en Basse-Normandie (-4,5%), en Lorraine (-2,1%), en Franche-Comté (-4,3%), en Midi-Pyrénées (-0,9%), dans le Limousin (-2,4%), en Rhône-Alpes (-3%).

Source : AFP

Commentaires