France : les Jeunes agriculteurs manifestent pour les aides à l’installation

Paris (France), 19 avril 2006 – Les Jeunes agriculteurs (JA) ont manifesté dans plusieurs villes de France et à Paris devant le ministère de l’Agriculture, pour obtenir le versement des aides prévues pour l’installation de nouveaux exploitants.

« Nous avons obtenu du directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture Dominique Bussereau l’assurance que des instructions ont été envoyées aux services concernés pour que les financements des stages à l’issue des études et ceux préparatoires à l’installation soient débloqués », a déclaré le secrétaire général des JA, Philippe Meurs.

Les Jeunes Agriculteurs ont également reçu l’assurance du ministère de l’Agriculture, que les nouveaux exploitants laitiers qui s’installeraient entre le 15 mai et le 1er juillet pourront bien bénéficier des droits à paiement unique (DPU), l’aide aux revenus des agriculteurs instituée par la réforme de la PAC (Politique Agricole Commune), a précisé M. Meurs.

Le ministère de l’Agriculture assure, dans un communiqué, que « les engagements financiers pour soutenir la formation seront respectés » et qu’« un rappel a été fait à l’ensemble des services déconcentrés », ajoute le ministère.

Près de 10 000 agriculteurs – 9.778 exactement – se sont installés en France en 2004, selon le ministère de l’Agriculture.

Le nombre de dotations versées aux jeunes agriculteurs a été de 5.587 en 2004, soit 1,3% de moins qu’en 2003. Leur montant s’échelonne entre 8.900 et 35.900 euros.

Mercredi matin une cinquantaine de jeunes exploitants agricoles, venus soutenir la délégation, ont manifesté devant le ministère de l’Agriculture à Paris, en agitant des cloches.

A Besançon, quelque 60 agriculteurs ont mené une brève « opération commando » dans la nuit de mardi à mercredi, déversé de la paille devant l’entrée de la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt (Ddaf) et ont accroché une banderole appelant à « soutenir l’agriculture » sur les grilles du conseil régional de Franche-Comté.

A Auxerre, quelques dizaines de manifestants ont manifesté bruyamment à l’aube devant les fenêtres du préfet de l’Yonne pour « sonner les cloches du ministère », à l’aide de bidons, trompettes et pétards.

A Auch (Gers), une vingtaine de jeunes agriculteurs ont déposé dans la nuit des bottes de paille devant l’entrée de la Ddaf, cadenassé les portes et lancé des poulets morts.

Les jeunes agriculteurs du Tarn ont réalisé une « opération omelette géante auprès du maire de Lavaur », tandis qu’en Ariège ils ont mené une action contre la Ddaf.

A Toulouse, une centaine d’agriculteurs et de salariés agricoles réunis à l’appel du Modef, de la CGT et de FO, ont envahi une salle du palais des congrès, où se tenait une réunion des délégués des conseils d’administration des caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) du grand sud-ouest.

A Arras, une trentaine de jeunes agriculteurs ont bloqué de 7h30 à 10h30 les entrées de la Ddaf, avant d’être reçus par le directeur. A Amiens (Somme), les jeunes agriculteurs ont tagué dans la nuit plusieurs inscriptions dont « L’Etat se débine » ou « Les cloches sont ici » sur les murs de la Ddaf.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Jeunes agriculteurs
http://www.cnja.com

Commentaires