France : Légère baisse du budget de l’Agriculture

Paris (France), 18 septembre 2001 – Le budget 2002 de l’Agriculture et de la Pêche pour 2002 est en baisse de 0,7% par rapport à 2001, à 5,071 mds d’euros (33,26 mds FF) et met notamment l’accent sur la qualité et la sécurité des produits alimentaires.

Les crédits consacrés à la sécurité et à la qualité des produits connaissent une augmentation sensible de 12,1% (hors dépenses d’élimination des coproduits animaux) pour s’élever à 388,51 M EUR. Cette hausse porte à la fois sur les interventions économiques (+18%) et sur les moyens de fonctionnement et de contrôle (+8,8%).

En termes d’emplois, le budget 2002 prévoit la création de 150 postes nouveaux dans le secteur vétérinaire pour renforcer le plan de lutte contre l’encéphalopathie spongiforme bovine entrepris en 2000, ce plan constituant l’axe central d’intervention des pouvoirs publics.

Le dispositif d’identification permanente des animaux, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments et le secteur de la protection et de la qualité végétales bénéficient également de crédits supplémentaires.

Des crédits en hausse de 2,6% sont attribués à la promotion d’une « agriculture multifonctionnelle ». En particulier les crédits finançant les contrats territoriaux d’exploitation (CTE) sont majorés de 25% (à 76 M EUR).

Le soutien des filières et la régulation des marchés bénéficient d’une hausse de 4%.

Les aides directes versées aux éleveurs bovins augmentent de 29% (à 178 M EUR) à la suite de la majoration intervenue dès 2001 sur la part nationale de cette aide, désormais au plafond communautaire.

Enfin, les crédits consacrés à la formation et à la recherche augmentent de 2,2%, ressortant à 1,173 md d’euros.

Source : AFP

Commentaires