Gagnantes du Concours Chapeau les filles en bioalimentaire

Québec (Québec), 10 mai 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, félicite chaleureusement toutes les jeunes femmes qui ont participé à l’édition 2003-2004 du concours Chapeau les filles.

« Je souhaite faire l’éloge de celles qui optent pour des parcours de formation menant à l’exercice d’un métier ou d’une profession non traditionnels pour les femmes. Leur détermination et leur savoir-faire servent de modèles à un nombre grandissant de Québécoises. Je les encourage à persévérer dans leur formation et leur projet de carrière », a déclaré la ministre Gauthier.

Le concours Chapeau les filles récompense des femmes qui se distinguent dans des champs d’études menant à des emplois traditionnellement occupés par des hommes. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est associé au concours depuis plusieurs années. En effet, il décerne des prix nationaux, soit trois bourses de 2 000 $, à des élèves inscrites dans des programmes d’études conduisant à des emplois dans le domaine bioalimentaire.

Le prix national du Ministère dans le volet « collégial » est accordé à Mme Valérie Martin, de Ham-Nord, qui poursuit des études collégiales dans le programme Gestion et exploitation d’entreprise agricole au cégep de Victoriaville.

Le prix national du Ministère dans le volet « secondaire » est décerné à Mme Nathalie Grenon, de Saint-Hyacinthe, élève du programme Production porcine à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe.

Pour la quatrième année consécutive, le volet universitaire du concours, connu sous l’appellation Excelle Science, souligne les efforts des étudiantes de l’enseignement universitaire. Le Ministère est heureux de décerner son prix national à Mme Magalie Laniel, de Saint-Timothée, qui est inscrite en génie alimentaire à l’Université Laval.

« Le secteur bioalimentaire québécois est en pleine effervescence et les possibilités d’emplois y sont nombreuses. J’encourage les femmes à participer à l’essor de ce secteur économique en optant pour des métiers et des professions traditionnellement exercés par des hommes », a conclu la ministre Gauthier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires