Grains : dur début d’année

Comme à chaque année lors de la publication du rapport mensuel de janvier du USDA, la semaine dernière s’est avérée tranquille jusqu’à jeudi matin. Même si en début de semaine, les prix des grains semblaient reprendre de l’aplomb en raison des troubles météorologiques en Amérique du Sud, ils ont finalement clôturé sur une note très négative et agitée vendredi.

Les rapports du USDA de jeudi ont été plutôt surprenants et négatifs, alors que les analystes prévoyaient des effets neutres ou positifs.

C’est le maïs qui a le plus souffert. Alors que les marchés envisageaient essentiellement des révisions à la baisse de la dernière récolte américaine à 311,93 millions de tonnes et des inventaires américains de fin d’année à 19,13 millions de tonnes, le USDA a surpris en proposant plutôt des ajustements à la hausse à 313,91 millions de tonnes et 21,49 millions de tonnes.

D’après ce que révèle le USDA, les inventaires américains de maïs seront donc toujours très serrés pour 2012, mais moins serrés que ce qu’anticipaient les marchés.

En raison de la sécheresse des dernières semaines en Amérique du Sud, il était également entendu qu’une révision à la baisse de la prochaine récolte de maïs de l’Argentine devait avoir lieu. Bien que le USDA ait souscrit à cette attente en révisant son estimation de 29 à 26 millions de tonnes, plusieurs s’attendaient à ce que cet ajustement soit plus important considérant la gravité de la situation rapportée dans plusieurs régions de l’Argentine.

La surprise et la déception ont fait plonger le prix du maïs dès l’ouverture des marchés jeudi, pour clôturer la semaine avec une perte hebdomadaire importante de sa valeur de 7 %.

Soya

Du côté du soya, le USDA a également surpris en révélant des inventaires trimestriels de soya américain plus élevés que prévu à 64,50 millions de tonnes au 1er décembre 2011. Ceci confirme un ralentissement de la demande et des exportations de soya au cours de ce trimestre, sachant qu’il s’y sera écoulé 24,63 millions de tonnes comparativement à 30,78 millions de tonnes au cours de cette période l’an dernier.

Mais là ne s’arrêtent pas les révisions surprenantes du USDA. L’instance américaine a aussi indiqué qu’elle estimait la dernière récolte américaine de soya à 83,17 millions de tonnes alors que les marchés anticipaient plutôt une baisse de celle-ci comparativement à la prévision du USDA de décembre dernier de 82,89 millions de tonnes. La demande et les exportations américaines de soya ont aussi été revues de près de un million de tonnes à la baisse.

C’est ainsi que toutes révisions confondues, les inventaires américains de soya sont maintenant prévus à 7,49 millions de tonnes, un résultat nettement au-dessus des attentes des marchés et un niveau beaucoup plus confortable que la moyenne des cinq dernières années de 5,31 millions de tonnes.

Seule note optimiste dans le rapport mensuel du USDA : grâce essentiellement à des ajustements à la baisse des récoltes de soya du Brésil et de l’Argentine de 2,5 millions de tonnes à 124,5 millions de tonnes, la production mondiale de soya est passée de 259,22 à 257 millions de tonnes. Par conséquent, les inventaires mondiaux de fin d’année de soya pour 2012 ont aussi été revus à la baisse à 63,43 millions de tonnes contre 64,54 millions de tonnes d’estimé en décembre dernier.

Blé
Le blé a également été frappé par son lot de mauvaises nouvelles en provenance des rapports du USDA.

Selon ces rapports, les ensemencements de blé d’hiver de 41,9 millions d’acres se sont avérés supérieurs d’un million d’acres aux attentes des marchés. En raison d’une augmentation de son usage et de ses exportations, les inventaires de fin d’année 2011-12 de blé américain ont été revus à la baisse à 23,78 millions de tonnes. Par contre, cette révision à la baisse s’est avérée moindre que ce qu’anticipaient les marchés. Les inventaires mondiaux ont également été revus à la hausse de 1,5 million de tonnes à 210 millions de tonnes.

Tout comme ceux du maïs et du soya, le prix du blé a donc très mal digéré les rapports du USDA. Il a encaissé une perte hebdomadaire de l’ordre de 4 % de sa valeur.

Plus d’information sur www.grainwiz.com

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires