Harper a des idées intéressantes et reconnaît le besoin des agriculteurs

Ottawa (Ontario), 21 décembre 2005 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est favorable aux observations faites par le Parti conservateur au sujet de la politique agricole canadienne durant la présente campagne électorale. Le chef du Parti conservateur, M. Stephen Harper, a dévoilé sa plate-forme agricole dans le sud-ouest de l’Ontario.

« Aujourd’hui, Stephen Harper a affirmé que défendre le Canada c’est créer un secteur de l’agriculture fort et dynamique. C’est le message que doivent entendre les agriculteurs et tous les Canadiens de leurs dirigeants » a déclaré M. Bob Friesen, le président de la FCA. « La politique agricole dévoilée aujourd’hui par les Conservateurs renferment quelques bonnes idées qui répondent certainement aux besoins des agriculteurs. »

La FCA, qui s’est toujours préoccupée de la capacité du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA) d’aider les fermiers à faire face à la baisse à long terme de leur revenu ou à se remettre de graves catastrophes généralisées comme la crise de l’ESB ou causées par des intempéries, est très intéressée par la proposition du Parti conservateur de mettre sur pied des programmes distincts de stabilisation du revenu et de secours en cas de catastrophe. Et ce qui est tout aussi important c’est que M. Harper a reconnu le besoin immédiat des agriculteurs et s’est engagé à prendre des mesures à court terme pour y répondre.

« Les agriculteurs se sont plaints de l’incapacité du PSCRA de répondre à leurs besoins et nous sommes donc heureux d’entendre que M. Harper le reconnaît et s’engage à combler cette lacune, en plus d’aider les fermiers à surmonter la crise du revenu dont ils souffrent actuellement », a expliqué M. Friesen. « Je tiens toutefois à lui rappeler que l’agriculture est un triple partenariat. Si son parti forme le prochain gouvernement, il devra mettre sur pied de nouveaux programmes, non seulement de concert avec les provinces, mais également avec les agriculteurs et les organisations agricoles. »

La FCA était contente aussi que M. Harper fasse abstraction de son appartenance politique et mentionne le secrétaire parlementaire, M. Wayne Easter, lors de ses observations. La FCA encourage tous les partis à aller au-delà de leur couleur politique et à prendre en considération les idées et les recommandations contenues dans le rapport de M. Easter, s’ils sont élus. Un autre annonce fort appréciée était celle où M. Harper a réitéré le soutien de son parti pour la gestion de l’offre et le développement des marchés d’exportation.

Cependant, la FCA est inquiète du fait que la plate-forme agricole du Parti conservateur ne comporte pas un volet à long terme – c’est-à-dire un engagement de collaborer avec l’industrie pour formuler une politique agricole stratégique à long terme qui s’attaquera aux causes profondes de la crise du revenu agricole et fera en sorte que les agriculteurs fassent à nouveau des profits sur les marchés. La FCA incite M. Harper et ses candidats à examiner sa proposition prévoyant l’adoption du CSA II – Un Farm Bill canadien.

En ce qui concerne la proposition du Parti conservateur d’exiger que tout combustible canadien ait une teneur en éthanol de 5 %, la FCA répète son avertissement selon lequel cette mesure n’augmentera pas la part du marché des producteurs de céréales canadiens si elle n’est pas accompagnée de politiques et d’incitatifs qui appuient la production d’éthanol provenant essentiellement de cultures canadiennes. La FCA s’inquiète aussi de la proposition du Parti Conservateur de mettre fin à la politique de vente à comptoir unique de la Commission canadienne du blé.

« La politique de vente à comptoir unique a été soutenue d’année en année lors d’élections démocratiques par une majorité des agriculteurs de l’Ouest du Canada. J’espère que s’ils forment le prochain gouvernement, M. Harper et son parti respecteront ce choix », a affirmé M. Friesen. « Pour mettre fin à la crise du revenu, la clé est l’habilitation des agriculteurs, et la CCB est un mécanisme qui les habilite. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Parti progressiste-conservateur (PC)
http://www.pcparty.ca/

Commentaires