Il était minuit moins une

Les conditions météorologiques favorables de la semaine dernière ont permis aux agriculteurs américains d’avancer leurs semis de maïs et d’entamer ceux de soya. Ils ont en effet profité d’une courte accalmie dans la météo car des tempêtes ont ensuite frappé l’Iowa dans la journée de lundi, le 20 et de mardi.Capture d’écran 2013-05-21 à 11.26.25

Dans le Corn Belt, les principaux états producteurs de maïs ont mis les bouchées doubles pour planter le maïs. Ainsi, au Minnesota, 52 % du maïs a été mis en terre au cours de la semaine, 56 % en Iowa et 57 % en Illinois. En termes de superficies, cela équivaut à planter des semis à la grandeur de l’Irlande et du Portugal.

Avant la semaine dernière, on évaluait que moins de 30 % des semis de maïs étaient en terre sur tout le territoire. Dimanche, ce chiffre atteignait 71 % ! Selon le département américain de l’Agriculture, les producteurs ont donc mis en terre l’équivalent de 43 % des semences totales en moins d’une semaine !

Le temps pressait pour plusieurs agriculteurs car la date limite pour pouvoir assurer sa production se situe soit au 25 ou au 31 mai selon les états. Certains pourraient donc décider de planter du soya s’ils n’arrivent pas à semer le maïs avant ces dates.

Si on regarde, par exemple, l’état de l’Iowa, on constate qu’à la même date l’année passée, 97 % du maïs était en terre contre 71 % le 19 mai. Il reste donc encore du travail à faire pour rattraper le temps perdu.

Capture d’écran 2013-05-21 à 11.27.20

Cette mise à niveau partielle n’a pas eu l’effet escompté sur les marchés. Les cours du maïs ont descendu et ceux du soya ont monté légèrement, mardi.

Les images sont des captures d’écran du site agweb.com.

Commentaires