>Kennedy demande au fédéral d’aider la Saskatchewan à devenir un chef de file dans les biocarburants

Regina (Saskatchewan), 31 mai 2006 – Le gouvernement fédéral doit passer à l’action et aider la Saskatchewan à implanter la première installation de production d’éthanol de cellulose commercialement viable au monde, a déclaré GerardKennedy, le candidat à l’investiture du Parti Libéral du Canada aujourd’hui.

« Les bio-carburants sont l’avenir et aussi bien les ressources que lesavoir faire se trouvent en Saskatchewan » a affirmé Kennedy lors de sa visited’aujourd’hui à Regina . « Nous devons en quelque sorte cultiver desentreprises qui ont poussé au Canada, de même que la culture de l’espritd’entreprendre dans toutes nos provinces pour une croissance économiquenationale à long terme et une durabilité environnementale. »

« Plus particulièrement, nous devons nous assurer que les agriculteurs eux-mêmes deviennent d’importants investisseurs et propriétaires d’entreprises debio-carburants, qu’ils puissent eux aussi en être les bénéficiaires et nonseulement des fournisseurs de matière à bas prix »Kennedy a ajouté.

Au cours de sa visite, Kennedy a vu et entendu de quelle façon la demanded’éthanol est montée en flèche. La Saskatchewan et d’autres provincescanadiennes sont en excellente position pour tirer avantage de cette fortedemande et devenir des chefs de file mondiaux dans le secteur de la productiond’éthanol. Une des occasions les plus intéréssantes existe grâce àl’utilisation d’une technologie nouvelle qui peut produire du bio-carburantencore plus propre et plus vert à partir de résidus de produits agricoles.Cette technologie d’origine canadienne permet de réduire les émissions de gazà effet de serre de plus de 90 % comparativement à l’essence traditionnelle.Kennedy fait remarquer que la technologie des bio-carburants représente uneoccasion importante de part de marché pour les agriculteurs canadiens.

L’éthanol de cellulose blanche peut être produit en utilisant des déchetsprovenant de l’agriculture, la paille et l’herbe et peut permettre de réduireles émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au changementclimatique, la production sur grande échelle ne peut être réalisée que si lesgouvernements travaillent de pair avec les investisseurs du secteur privé, ila ajouté.

« Le gouvernement de Stephen Harper dit que l’essence et le carburantdiesel devraient contenir au moins 5 pour cent de bio-carburant avant 2010,mais comment encourage-t-il la production au Canada? Harper traitel’environnement comme s’il s’agissait d’un problème – alors que nous devrionsle traiter comme étant une occasion à saisir. »

« Nous allons perdre des entreprises pionnières du secteur privé en faveurdes Etats-Unis ou d’ailleurs si Ottawa ne leur donne pas un signal – ne leurmontre pas notre intérêt – et que cela est important » a dit Kennedy.

« Harper a adopté une approche paresseuse à l’égard de l’environnement etde l’économie en laissant les concurrents étrangers du Canada prendre desrisques tout en espérant de petites récompenses. »

Une société canadienne, Iogen Corp., aimerait être la première société aumonde à produire de l’éthanol de cellulose sur une échelle commerciale. Maislorsqu’elle examine les possibilités de financement du projet elle considères’établir aux Etats-Unis, où le gouvernement fédéral des E.-U. s’efforceactivement d’attirer l’installation de cette société chez eux alors qu’Ottawaest restée silencieuse.

« Nous avons besoin d’un type de leadership nouveau au Canada – unleadership qui encourage les canadiens qui entreprennent à prendre des risqueset à mettre en oeuvre de nouvelles idées » Kennedy a ajouté. « Le gouvernementfédéral doit assumer un rôle de leadership pour que la Saskatchewan deviennele berceau de cette technologie d’avant garde. »

Kennedy a visité Saskatoon et Weyburn hier et il se dirige vers l’Albertademain pour y rencontrer les albertains et les albertaines à Red Deer, DraytonValley, Bonnyville et Edmonton.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Parti libéral du Canada
http://www.liberal.ca/

Commentaires