La Commission de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation annonce le début de ses consultations publiques

Québec (Québec), 29 janvier 2004 – La Commission de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation annonce le début de ses consultations publiques sur les nouveaux enjeux de la sécurité alimentaire qui s’amorceront à Québec, le mardi 3 février prochain à 9 h 30.

« Je suis très satisfaite de l’intérêt manifesté par le public et lesorganismes concernés par le débat sur la sécurité alimentaire, initié par laCommission. A en juger par les 80 mémoires et 102 opinions en ligne que nousavons reçus jusqu’à présent, force est de constater que ce débat interpelleautant les consommateurs que l’industrie. Fait important à noter; ces opinionsnous parviennent de plusieurs régions du Québec et de l’ensemble desintervenants de la chaîne alimentaire, notamment les producteurs, lestransformateurs, les distributeurs, les chercheurs, les professionnels dusecteur bioalimentaire, les restaurateurs, les consommateurs et les milieuxenvironnementaux », a déclaré la députée de La Pinière et présidente de laCommission, madame Fatima Houda-Pepin.

Afin de marquer sa volonté de donner une voix aux citoyens quis’interrogent de plus en plus sur ce qu’ils mangent, la Commission a décidéd’entendre en premier lieu l’organisme « Option consommateurs ».

« J’ose espérer qu’au terme de cet exercice ouvert et transparent, laCommission aura fait oeuvre utile en sensibilisant les acteurs de la chaînealimentaire à la nécessité d’agir afin de renforcer les liens de confiance desconsommateurs à l’égard de notre système de traçabilité, d’étiquetage etd’inspection des aliments. Il en va de la santé publique et de la santé denotre économie. », a ajouté la présidente de la Commission.

Rappelons que cette consultation générale donne suite au document deréflexion lancé par la Commission, le 9 décembre dernier. Celle-ci avaitadopté, le 16 juillet 2003, à l’unanimité des membres, un mandat d’initiativevisant à « examiner les nouveaux enjeux du secteur bioalimentaire de la ferme àla table, notamment au chapitre des OGM, de la traçabilité et de l’étiquetage,afin d’améliorer le niveau de la sécurité alimentaire au Québec. »

Pour sa part, monsieur Normand Jutras, député de Drummond et vice-président de la Commission rappelle qu’à « l’issue de cette consultation qui sedéroulera sur deux semaines à compter du 3 février prochain, et qui seratélédiffusée sur le Canal de l’Assemblée nationale du Québec, la Commissiontiendra des séances de travail pour dégager des consensus autour d’un certainnombre de conclusions et de recommandations et rédiger son rapport final quidoit être déposé à l’Assemblée nationale au cours de la prochaine sessionparlementaire. »

Afin de permettre au plus grand nombre de personnes intéressées desoumettre leurs opinions, la Commission a décidé de prolonger le délai de laconsultation en ligne jusqu’au 29 février prochain.

Les personnes désireuses de s’exprimer par Internet peuvent se procurerle document de consultation de même que le formulaire à l’adresse suivante :HTTP://WWW.ASSNAT.QC.CA/FRA/37LEGISLATURE1/COMMISSIONS/CAPA/INDEX.SHTML

Commentaires