La consommation d’oeufs au petit-déjeuner pourrait jouer un rôle dans la réduction de l’apport calorique quotidien global

Ottawa (Ontario), 11 janvier 2006 – Au moment où les Canadiens partout au paysprennent la résolution d’améliorer leur santé en 2006, les résultats d’une étude récemment publiée suggèrent que les oeufs, qui sont une excellente source de protéines de grande qualité, pourraient jouer un rôle important et favoriser la perte de poids et la satiété. L’étude, publiée dans le derniernuméro de Journal of the American College of Nutrition(1), permet de constaterque deux oeufs au petit-déjeuner, au lieu d’un petit bagel, réduisent la faimet l’apport calorique lors du repas du midi et pendant les 24 heuressuivantes.

Les participants à l’étude ont reçu l’un des deux petits-déjeuners d’uneégale valeur calorique et pondérale : ceux du premier groupe ont mangé deuxoeufs brouillés et deux tranches de pain grillé garnies d’une gelée faible encalories, tandis que ceux du second groupe ont consommé un bagel de troispouces et demi accompagné de fromage à la crème ainsi qu’un petit contenant deyogourt sans matières grasses. Les résultats révèlent que les participants dupremier groupe, qui ont mangé des oeufs, ont consommé en moyenne 163 caloriesde moins le midi ce jour-là. En moyenne, au cours des 24 heures suivantes, lesparticipants de ce groupe ont consommé 418 calories de moins.

« Quelques minutes suffisent pour faire cuire des oeufs au micro-ondes -ce qui en fait, en semaine, un excellent petit-déjeuner pour les gens qui sontpressés le matin, » de dire Kim Kesseler, diététiste et agente de la nutritionà l’Office canadien de la commercialisation des oeufs. « Les Canadiens sontpréoccupés par les niveaux d’obésité croissants, ce qui fait qu’une tellerecherche préliminaire incite à croire que le fait de modifier légèrement seshabitudes au petit-déjeuner peut avoir un effet significatif, ce qui constitueune excellente nouvelle. Cela est particulièrement vrai lorsqu’on considèreque le prix des oeufs est abordable et qu’il s’agit d’un aliment nourrissant.Une portion de deux gros oeufs contient 12 grammes de protéines et 14 élémentsnutritifs essentiels. »

Tandis que les recherches précédentes portaient sur les effets des petits-déjeuners constitués de protéines sur des sujets non obèses, le groupefaisant l’objet de la présente étude se composait de 28 femmes ayant unexcédent de poids et étant obèses, dont l’indice de masse corporelle (IMC)était égal ou supérieur à 25 (le repère clinique de l’obésité). Les chercheursont conclu que « les oeufs font sans conteste intégralement partie du petit-déjeuner dans nombre de cultures et que la propriété qu’ont les oeufs derassasier pourrait être utile pour réduire l’apport énergétique, ce quifavorise la gestion du poids(2). » Les chercheurs vérifient actuellement leseffets à long terme des petits-déjeuners aux oeufs dans la perte de poids.

L’Office canadien de commercialisation des oeufs (OCCO) représente leséleveurs qui exploitent les 1 101 fermes réglementées du secteur de lavolaille et des oeufs dans chaque province et dans les Territoires du Nord-Ouest. L’OCCO a pour mission de fournir à tous les Canadiens des oeufsfrais, nourrissants et de grande qualité à des prix raisonnables.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Office canadien de commercialisation des oeufs
http://www.canadaegg.ca

Commentaires