La Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal obtient l’agrément complet

Saint-Hyacinthe (Québec), 10 avril 2007 – Après une période de sept ans avec un statut d’agrément partiel, la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal (FMV) obtient son plein agrément de l’organisme international qui sanctionne la qualité de l’enseignement vétérinaire, l’American Veterinary Medical Association (AVMA). La décision qui vient d’être rendue par le conseil de l’éducation de cet organisme redonne le statutd’agrément complet jusqu’en 2012 à l’institution universitaire située àSaint-Hyacinthe.

« La Faculté retrouve enfin le statut qui est le sien, c’est-à-dire celuid’une institution d’enseignement et de recherche en phase avec ce qui se faitde mieux en Amérique du Nord », a déclaré le recteur de l’Université deMontréal, Luc Vinet.

Pour le doyen de la Faculté, le Dr Jean Sirois, ce retour à l’agrémentcomplet marque le succès des efforts des dernières années et représente unenouvelle importante pour le Québec : « Cette reconnaissance internationale dela qualité de la formation et de la recherche en médecine vétérinaire auQuébec est essentielle pour nos diplômés, pour la santé animale et pourl’industrie agroalimentaire. »

C’est en 1999 que la Faculté de médecine vétérinaire a perdu son agrémentcomplet en raison de l’état de ses infrastructures et de ses équipements ainsique du sous-financement de l’enseignement. Depuis ce temps, le personnel de laFaculté a déployé des efforts considérables pour corriger la situation. Auprintemps 2000, le gouvernement du Québec octroyait 41,1 M $ pour concevoir etréaliser la première phase d’un ambitieux programme de construction et derénovation et corriger les problèmes de sous-financement de l’enseignement.Vingt-deux nouveaux postes de professeurs étaient ainsi créés. En décembre2002, Agriculture et agroalimentaire Canada annonçait à son tour uninvestissement de 35,46 M $ pour le financement de la deuxième phase deprogramme d’agrandissement. A terme, ce programme aura permis d’agrandir lecampus et de rénover entièrement le Centre hospitalier universitairevétérinaire (CHUV), dont la superficie a doublé.

Toutefois, la bonne nouvelle de l’agrément complet de la FMV arrive aumoment où le sous-financement des universités québécoises entrave sérieusementleur fonctionnement. A la Faculté de médecine vétérinaire, le recrutement denouveaux professeurs, la rénovation et l’agrandissement des installations ontcertes permis d’obtenir l’agrément complet. « Le défi consistera dorénavant àmaintenir notre agrément, conclut le doyen Sirois. Cela ne sera pas facilesans une hausse des budgets de fonctionnement. »

A propos de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
Située à Saint-Hyacinthe, technopole agroalimentaire, au coeur de laMontérégie, l’une des régions agricoles les plus prospères du Québec, laFaculté de médecine vétérinaire est la seule institution d’enseignement et derecherche en médecine vétérinaire au Québec et la seule faculté de médecinevétérinaire francophone en Amérique. Elle accueille plus de 400 étudiants auprogramme de doctorat en médecine vétérinaire et plus de 200 autres aux cyclessupérieurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

American Veterinary Medical Association (AVMA)
http://www.avma.org/

Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
http://www.medvet.umontreal.ca/

Commentaires