La FCA n’appuie pas le communiqué des dirigeants agricoles du Groupe de Cairns

Ottawa (Ontario), 9 juin 2009 – Espérant que des progrès positifs soient faits dans le cadre du débat continu sur la manière de faire avancer le programme de Doha pour le développement, la Fédération canadienne de l’agriculture n’a pas pu approuver entièrement le communiqué final émis à l’issue de la réunion des dirigeants agricoles du Groupe de Cairns, qui s’est tenue à Bali, en Indonésie, du 7 au 9 juin 2009.

Le communiqué final, présenté aux ministres des pays membres du Groupe de Cairns, précisait que les dirigeants agricoles continuent d’appuyer la reprise du programme de Doha pour le développement de l’OMC dans l’intérêt des agriculteurs, mais ne mentionnait aucunement l’approche commerciale juste et équitable sur laquelle la FCA a insisté durant la réunion et ne reconnaissait pas non plus la nécessité de continuer à apporter des améliorations au texte des modalités publié en décembre 2008. Par conséquent, la FCA n’a pas accordé tout son appui au texte du communiqué.

« Tandis que nous étions un solide participant à cette réunion, la FCA ne se sentait pas tout à fait à l’aise avec le communiqué final, puisque notre espoir était qu’une approche plus équilibrée serait adoptée », a déclaré M. Pellerin, le président de la FCA. « Le Canada est conscient des besoins variés qui existent au sein de son secteur de l’agriculture, qui souhaite accéder davantage aux marchés étrangers, tout en fournissant des produits pour notre marché intérieur au Canada. »

À Bali, M. Pellerin a profité de l’occasion pour faire connaître les préoccupations de la FCA lorsque les dirigeants agricoles ont rencontré les ministres le 8 juin. Il a également fait part des points de vue de la FCA lors de rencontres avec Pascal Lamy, directeur général de l’OMC, l’équipe de négociation commerciale l d’Agriculture et d’Agroalimentaire Canada (AAC) et plusieurs ambassadeurs pour les négociations commerciales, y compris une délégation en provenance des États-Unis.

« Même si les plus récentes modalités publiées en décembre 2008 ayant trait au cycle de Doha comportaient quelques améliorations dans la bonne direction, la FCA voit d’autres possibilités d’améliorer grandement le texte », a ajouté M. Pellerin. « Traditionnellement, la position commerciale du Canada était en harmonie avec celle de la FCA et nous continuerons de soutenir le gouvernement canadien et ses négociateurs pour qu’ils adoptent cette position équilibrée au cours de l’actuelle ronde de négociations à l’OMC. »

L’objectif de la réunion était de faire ressortir davantage les préoccupations clés à cette tribune et de faire en sorte que l’agriculture continue d’occuper une place prépondérante dans le contexte du commerce multilatérale. Le gouvernement canadien est membre du Groupe de Cairns. Seulement 6 des 19 pays membres du Groupe de Cairns ont participé à la réunion des dirigeants agricoles, soit l’Indonésie, l’Australie, l’Afrique du Sud, le Paraguay, le Canada et la Nouvelle-Zélande. La FCA était déçue qu’un nombre plus important de pays n’y étaient pas représentés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Organisation mondiale du commerce (OMC)
http://www.wto.org/

Commentaires