La Financière agricole publie le bilan annuel de ses activités en Montérégie

Lévis (Québec), 17 septembre 2007 – La Financière agricole du Québec a dévoilé le bilan 2006-2007 de ses activités auprès des entreprises agricoles de la Montérégie. Au total, 177 millions de dollars ont été consentis en prêts dans la région. En matière d’assurances et de protection des revenus, 310 millions ont été versés aux productrices et producteurs.

On dénombre 7 118 exploitations agricoles en Montérégie. Ces dernières génèrent des ventes de 1,5 milliard de dollars par année, ce qui représente 1 dollar sur 4 des 6 milliards de dollars de recettes monétaires agricoles au Québec. Les plus importantes productions régionales sont le porc, le lait, les céréales et protéagineux, la volaille et la culture maraîchère.

Plus de 149 des 177 millions de dollars de prêts autorisés au cours de 2006-2007 ont été consentis aux entreprises laitières, céréalières, horticoles et porcines. De plus, notons que le financement accordé en Montérégie s’est accru de 37 %.

Les entreprises agricoles doivent composer avec divers facteurs imprévisibles, qu’il s’agisse des fluctuations des prix du marché ou des aléas climatiques. En 2006-2007, le Programme canadien de stabilisation des revenus agricoles (PCSRA) a versé 60 millions à 2 697 participants de la région. En complément au PCSRA, des compensations de l’ordre de 208 millions ont été allouées par le Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). Les 4 721 exploitations de la région se sont donc partagé une somme nettement supérieure aux 148 millions de dollars versés en 2005. En ce qui concerne le Programme d’assurance récolte (ASREC), 42 millions ont été versés en indemnités.

« Depuis sa création, en 2001, La Financière agricole du Québec a relevé de nombreux défis et accompagné les entreprises agricoles dans la mouvance des grands enjeux qui ont affecté le secteur agricole et agroalimentaire. Notre organisation a su adapter son offre de services et répondre efficacement aux attentes de la clientèle, et ce, même dans les moments les plus difficiles », a mentionné le président-directeur général de La Financière agricole, M. Jacques Brind’Amour.

La relève agricole
Au cours de 2006-2007, La Financière agricole est intervenue directement pour appuyer financièrement 77 jeunes producteurs et productrices de la région dans leur projet d’établissement ou de démarrage. Les subventions au démarrage, à l’encadrement et à l’établissement totalisent ainsi 2,08 millions de dollars. À cela s’ajoutent des tarifications avantageuses dans l’application des autres programmes, notamment au chapitre du financement et à l’ASRA.

À propos de La Financière agricole
Avec un encours de prêts qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à plus de 4,6 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui ouvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires