La FPPQ s’inquiète du sort qui pourrait être réservé au programme Prime-Vert

Longueuil (Québec), 10 mars 2005 – La Fédération des producteurs de porcs du Québec appréhende d’importantes coupures au programme d’agroenvironnement Prime-Vert administré par le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), suite aux compressions budgétaires de 500M$ exigées par la présidente du Conseil du Trésor, Mme Monique Jérôme-Forget.

« Une coupure de 500M$ dans l’ensemble des programmes gouvernementauxsignifiera forcément un impact majeur sur le budget du MAPAQ. D’ailleurs,lorsque l’on sait que plus de la moitié de son budget est consacré à LaFinancière agricole et au programme de remboursement de taxes municipales, onréalise rapidement que le programme Prime-Vert pourrait se retrouver dans lamire du gouvernement » a mentionné le président de la FPPQ, Claude Corbeil.

Rappelons que le programme Prime-Vert vient en aide aux producteursagricoles qui investissent en agroenvironnement afin de respecter les lois etrèglements. En ce qui concerne les producteurs de porcs, qui font des effortsconsidérables en cette matière, le maintien du support de l’Etat estprimordial.

« Les producteurs de porcs sont soumis à d’intenses pressions de la partde l’Etat et de la société pour appliquer des normes très rigoureuses enmatière d’agroenvironnement et nous adhérons depuis plusieurs années à ceprincipe. Toutefois, la participation financière du gouvernement du Québecdans cette démarche est essentielle et nous appuyons sans hésitation leministre Vallières afin de maintenir ce programme tel que nous le connaissonsactuellement » a conclu le président.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Le Porc du Québec
http://www.leporcduquebec.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires