La France fera prévaloir sa conception de l’agriculture

Perigueux (France), 4 juillet 2002 – « Ni arrogant ni désinvolte » mais « ferme et constructif », c’est l’attitude que le ministre de l’Agriculture Hervé Gaymard essaiera d’adopter dans les prochains mois pour faire prévaloir la « conception de l’agriculture » de la France dans les négociations internationales.

M. Gaymard a tenu ces propos à Périgueux, où il présidait le 36e congrès national des jeunes agriculteurs, qui organisait sa dernière séance plénière.

« Il faut que dans la négociation internationale nous soyons fermes pour réaffirmer ce à quoi nous tenons (…) il ne faut être ni arrogants ni désinvoltes, il faut être fermes et constructifs. C’est l’attitude que j’essaierai d’avoir dans les prochaines semaines et les prochains mois pour faire prévaloir notre conception de l’agriculture », a ainsi souligné le ministre.

« Je suis quelqu’un de pragmatique, de pas idéologue », a-t-il ajouté. « Je crois que l’on a beaucoup de travail à faire ensemble et qu’il faut unifier et non pas diviser ».

S’agissant de la Politique agricole commune, Hervé Gaymard a précisé avoir « beaucoup de rendez-vous », évoquant à partir de la semaine prochaine « les négociations sur la revue à moyen terme de la PAC » et « la question des élargissements aux pays d’Europe centrale » ainsi que des discussions à compter de l’automne devant l’Organisation mondiale du commerce.

Source : AP

Commentaires