La Fromagerie du Presbytère lance Le Champayeur

Sainte-Élisabeth-de-Warwick (Québec), 20 novembre 2006 – C’est en présence du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et député de Richmond, M. Yvon Vallières, que Jean et Dominique Morin, propriétaires de la Ferme Louis d’Or, à Sainte-Élisabeth-de-Warwick, ont inauguré officiellement La Fromagerie du Presbytère et, du même coup, présenté le premier fromage qu’ils y produiront : Le Champayeur.

« L’inauguration d’une nouvelle entreprise soulève toujours beaucoup de fierté chez les promoteurs du projet – cela va de soi -, mais aussi dans la communauté qui voit naître l’entreprise. Le dynamisme, la persévérance ainsi que le sens de l’initiative et de l’innovation des propriétaires de cette entreprise constituent à la fois un gage de succès et une source d’inspiration », a indiqué M. Vallières.

La création de cette nouvelle entreprise représente un investissement de 200 000 $, dont 60 000 $ ont servi à l’acquisition du bâtiment. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, conjointement avec la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec, y a alloué une contribution financière de 15 000 $ issu du Fonds d’initiatives agroalimentaires.

Le fromage Le Champayeur est fait à l’aide du lait biologique que produit le troupeau de 90 vaches de la Ferme Louis d’Or, qui se trouve juste à l’avant de la nouvelle microfromagerie. Il s’agit d’un fromage à pâte molle, mais non coulante, qui entre dans la famille des camemberts. « Ce fromage est unique dans sa fabrication. Il est à croûte fleurie et au lait de vache. Sa texture ressemble à celle de certains fromages de chèvre puisque son mode de fabrication est emprunté aux fromagers utilisant du lait de chèvre, soit du caillé lactique », de préciser Jean Morin qui a travaillé avec M. Gilles Côté pendant près de 18 mois pour mettre au point ce produit. À cette fin, ils ont obtenu la collaboration précieuse de deux fromageries des Bois-Francs, soit Tournevent, de Chesterville, et La Moutonnière, de Chester-Est.

Le nom Le Champayeur vient d’un vieux verbe français, champayer, qui signifie « faire paître le bétail dans les champs », ce qui sied bien au troupeau de la Ferme Louis d’Or. Il a aussi été emprunté à un beau gîte touristique de Warwick qui appartient au vétérinaire de la ferme, M. Jacques Charlebois.

Pour les frères Morin, l’idée de cette fromagerie remonte à la fin des années 80, alors qu’ils se sont tournés vers la production biologique. Pour eux, c’est une façon de boucler la boucle de leur production agroalimentaire.

En 2004 s’est présentée la possibilité de faire l’achat du presbytère. Avec l’acquisition de ce bâtiment, Jean et Dominique Morin voulaient non seulement en faire une fromagerie mais aussi ranimer cet édifice datant de 1936, situé au coeur d’un des plus beaux villages des Bois-Francs. D’ailleurs, l’édifice a accueilli de nombreux touristes cet automne puisqu’il a ouvert ses portes pendant les Balades gourmandes des Bois-Francs, alors que les visiteurs avaient la chance de goûter au Champayeur. « C’était une façon pour nous d’avoir les impressions des gens sur notre fromage et de commencer à nous faire connaître », de dire Jean Morin.

Une nouvelle force dans la région
Un projet comme celui-ci s’inscrit parfaitement dans les objectifs que poursuit le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, notamment parce qu’il vise la création d’emplois et l’investissement dans la région par la diversification et la transformation.

« En tant que producteurs et consommateurs, nous avons la clé de notre développement agroalimentaire. Toutes les fois que nous mettons dans notre panier d’épicerie un, deux ou trois articles produits localement ou ailleurs au Québec, nous contribuons au développement économique des régions du Québec et soutenons notre agriculture », a conclu M. Yvon Vallières.

L’ouverture de cette fromagerie vient renforcer la renommée fromagère du Centre-du-Québec qui compte maintenant une quinzaine de fromageries fabriquant une variété de plus de 80 fromages différents. À cela s’ajoutent, à Warwick, la Maison des Fromages et le réputé Festival des fromages.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires