La ministre Françoise Gauthier a rencontré son homologue fédéral

Québec (Québec), 24 août 2004 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), Mme Françoise Gauthier, a rencontré son nouvel homologue fédéral, M. Andrew Mitchell.

La ministre a profité de ce premier contact pour exprimer la volonté du Québec de collaborer avec le gouvernement fédéral dans la mise en oeuvre des programmes du Cadre stratégique agricole (CSA). Elle a fait valoir que le Québec privilégie la souplesse dans l’atteinte des objectifs communs du CSA. « Ce qui importe, pour le Québec, c’est de préserver ses champs de compétence, ses institutions et ses façons de faire », a déclaré Mme Gauthier.

La ministre a par ailleurs rappelé que la découverte d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au Canada en 2003, laquelle a entraîné la fermeture d’importants marchés d’exportation, cause toujours un tort considérable à l’industrie bovine du Québec.

À cet égard, elle a demandé à son homologue fédéral de venir en aide aux producteurs en difficulté qui dépendent des marchés des bouvillons, des veaux d’embouche et des animaux de réforme et de favoriser l’accroissement des capacités d’abattage. Des prêts sans intérêt devraient être consentis, sur demande, aux producteurs de bovins, estime la ministre. « Le financement de cette aide ne peut être pris en charge par les provinces, même partiellement, puisqu’elles n’ont pas la capacité pour en supporter les coûts », a expliqué Mme Gauthier.

Dans la foulée des récentes négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la ministre a également indiqué à M. Mitchell qu’il était important que le gouvernement canadien continue de soutenir activement la défense des mécanismes de gestion de l’offre et de rallier d’autres pays à sa position. Elle a réitéré l’entière collaboration du gouvernement du Québec sur cette question.

En ce qui concerne l’étiquetage des organismes génétiquement modifiés (OGM), la ministre a mentionné à son homologue fédéral qu’elle demanderait d’inscrire ce sujet à la prochaine Conférence fédérale-provinciale-territoriale des ministres de l’Agriculture qui se tiendra en septembre prochain.

Finalement, la ministre a rappelé combien il importe que le gouvernement fédéral intervienne pour soutenir les producteurs de tabac du Québec dans leur transition vers d’autres cultures. Elle lui a demandé de s’assurer que l’aide fédérale en cette matière soit répartie équitablement entre les provinces.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires