La ministre Gauthier préconise une diversification des pêches et de l’aquaculture

Grande-Rivière (Québec), 26 juin 2003 – De passage en Gaspésie dans le cadre d’une tournée dans l’Est-du-Québec, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a lancé un message positif aux gens de l’industrie des pêches et de l’aquaculture. « Les difficultés vécues récemment dans le secteur de la morueet du crabe des neiges ont fragilisé l’industrie qui doit, plus que jamais, setourner vers l’exploitation d’espèces ou de stocks en émergence et la valeurajoutée des produits », a déclaré Mme Gauthier. La ministre invite donc lesacteurs du secteur à tout mettre en oeuvre afin d’initier des projets denature à contrer à court terme les effets de la conjoncture.

Cette tournée de deux jours est une excellente occasion pour la nouvelleministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation d’échanger avecles pêcheurs, les transformateurs et les aquaculteurs sur les problématiquesrégionales et les projets en cours. La ministre Gauthier a rappelé que depuissa nomination, en réponse aux difficultés de l’industrie, le gouvernement duParti libéral du Québec a réagi de façon responsable en offrant différentesmesures aux pêcheurs en situation de crise comme, entre autres, le Programmeconjoncturel d’appui financier aux entreprises de pêche. « Destiné aux pêcheursaffectés par le moratoire sur la morue, il s’adresse également aux entreprisesde pêche dont la zone de pêche au crabe des neiges a été fermée ou marquéed’une baisse importante des contingents et à celles dont les allocationstemporaires de crabe des neiges ont été éliminées », a expliqué la ministre.

Mme Gauthier a de plus profité de son passage à Grande-Rivière pourannoncer une bonne nouvelle : elle a obtenu que le secteur des pêches soitexempté des compressions annoncées dans le récent budget, compte tenu de sasituation difficile. Malgré l’effort budgétaire demandé aux différentsministères et organismes, une somme de près de 20 millions de dollars est eneffet consentie en 2003-2004 afin de venir en aide aux entreprises durementtouchées par la conjoncture actuelle. Cette somme viendra aussi soutenir lesefforts d’adaptation et de développement de cette industrie. « Cette annoncedémontre toute l’importance qu’accorde notre gouvernement au secteur despêches et de l’aquaculture. De plus, il fallait faire en sorte d’appuyer lescitoyens des régions maritimes, dont ceux de la Gaspésie et de la Basse-Côte-Nord, les régions étant une priorité de notre gouvernement », a poursuivi MmeGauthier.

La ministre entend revoir prochainement les mesures d’appui financieractuelles sur la base des retombées qu’elles peuvent générer. Dans le contextedes finances publiques des années à venir, elle veut s’assurer que les sommesvouées au développement du secteur servent efficacement les objectifs dediversification de l’industrie.

« Je continuerai mes démarches auprès du gouvernement fédéral et de moncollègue Robert Thibault pour qu’il dépose ses plans de pêche dans des délaisacceptables pour l’industrie. Je veux aussi qu’il s’assure de consulter lesgens du milieu avant de mettre en oeuvre toute politique qui les concerne.Les échanges profitables et fréquents qui ont cours avec nos homologuesfédéraux ont permis d’obtenir un programme particulier pour soutenirtemporairement les personnes touchées par la crise du crabe et de la morue.Je compte poursuivre les discussions afin de m’assurer que l’industriequébécoise dispose de tous les moyens nécessaires pour atteindre ses objectifsde développement », a conclu la ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires