La revue des céréales et des graines oléagineuses d’octobre 2005

Ottawa (Ontario), 16 décembre 2005 – Le numéro de la Revue des céréales et des graines oléagineuses de ce mois-ci révèle que les approvisionnements imposants ont contribué à hausser les exportations des céréales principales au cours de la période allant d’août à novembre, comparativement à la même période en 2004.

Les exportations d’orge ont monté en flèche, grâce à la forte demande d’orge fourragère à l’étranger.

Les exportations de canola ont également progressé en raison de la hausse des ventes au Mexique, au Japon et au Pakistan. Les commerçants détenaient des stocks imposants au début de la campagne agricole. Par la suite, les livraisons agricoles massives ont amplifié ces stocks pour les porter à plus de 1,1 million de tonnes métriques. À la fin d’octobre, ils ont toutefois commencé à diminuer par suite de la forte demande d’exportation et de broyage intérieur et de l’atténuation des pressions exercées sur les récoltes.

Le rythme des exportations de pois de grande culture a atteint un niveau record à la suite de la forte demande de pois comestibles en Asie et de l’insuffisance des approvisionnements en pois fourragers dans la région ouest de la Méditerranée. On s’attend à ce que ces expéditions ramènent les stocks abondants qui restent par suite de la récolte record enregistrée en 2004 à des niveaux habituels d’ici la fin de la campagne agricole 2005-2006.

À l’opposé, les exportations de blé de l’Ouest canadien (sauf le blé dur) ont accusé une baisse par rapport à l’an dernier, pendant que les stocks de blé de mouture de vieille production sont demeurés inférieurs à la normale et que la concurrence relative au marché de qualité inférieure s’est accrue. La récolte tardive, caractérisée par de faibles livraisons agricoles, s’est traduite par un lent début de la période d’expédition. Toutefois, la Commission canadienne du blé prévoit dans l’ensemble un programme d’exportation élargi en 2005-2006.

Le flux des exportations de lin à destination de l’Europe a ralenti en octobre, à la suite d’un incendie à une importante usine de broyage en Belgique et en raison de la fin imminente de la saison de navigation. Jusqu’à présent, la production en hausse aux États-Unis a fait fléchir la demande américaine de lin en provenance du Canada. En outre, les marges de broyage favorables du canola et du soya ont atténué la demande des transformateurs d’Amérique du Nord.

Les données qui figureront dans le numéro d’octobre de la Revue des céréales et des graines oléagineuses (22-007-XIB, 12 $ / 120 $) sont maintenant disponibles. Un aperçu des approvisionnements et des marchés céréaliers actuels fera également partie de cette publication, laquelle sera vendue en janvier 2006.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires