L’agriculture en croissance au Québec depuis dix ans

Le dévoilement du bilan économique de 2016 par l’Institut de la statistique du Québec permet de voir que le secteur de l’agriculture se porte en bien en général. Le fait le plus notable est que le secteur des cultures agricoles et de l’élevage connu une forte croissance en dix ans. De 2,9 G$ en 2007, le produit intérieur brut associé à l’agriculture est passé à 3,75 en 2016, une croissance de 29%. Le PIB total du Québec en 2016 s’est élevé à 364,6G$ contre 284,6 en 2007.

Certaines régions métropolitaines de recensement (utilisées pour la compilation des données) ont mieux fait dans la dernière décennie. C’est le cas de Sherbrooke, Québec et Montréal. Sans surprise, le secteur agricole a connu sa plus forte croissance cependant dans les régions hors des centres métropolitains en passant de 2,4G$ à 2,95 en dix ans. Un déclin est noté pour les régions métropolitaines de Saguenay et de Trois-Rivières. La région de Gatineau a connu quant à elle de fortes fluctuations au cours des années.

Articles connexes

En 2016, le PIB a affiché une croissance de 2,8% par rapport à 2015. La hausse en agriculture a été de 4,2%, en léger déclin par rapport à l’année précédente.

Parmi les 17 régions administratives du Québec, sept d’entre elles comptent l’agriculture comme un secteur important de leur économie. Cinq ont enregistré une hausse du secteur en 2016 par rapport à l’année précédente, soient l’Estrie (+12%), la Gaspésie et les Iles-de-la-Madeleine (+2,7%), Chaudière-Appalaches (+5,3%), Lanaudière (+4,7%) et Montérégie (+4,4%). Le secteur a reculé au Bas-Saint-Laurent et dans le Centre-du-Québec.

L’économie québécoise est largement tributaire du secteur des services qui génère 73,4% du PIB. Les trois principales industries à ce chapitre sont sont la finance, les assurances et les services immobiliers (18,1%), les soins de santé et l’assistance sociale (8,4%) ainsi que les administrations publiques (7,6%).  De leur côté, les industries productrices de biens représentent 26,6% de l’activité économique du Québec, dont la moitié provient du secteur de la fabrication.

Trois régions détiennent plus de la moitié de la croissance en 2016. Il s’agit des régions de Montréal (+2,5%), de la Montérégie (+3,5%) et de la Capitale-Nationale (+2,5%). Ces trois régions représentent 60% de l’économie du Québec.

Commentaires