Lancement de la Chaire en analyse de la politique agricole et de la mise en marché collective

Longueuil (Québec), 14 mai 2003 – L’Union des producteurs agricoles (UPA) et l’Université Laval annoncent la création d’une Chaire en analyse de la politique agricole et de la mise en marché collective. Cette initiative vise à favoriser la réflexion et à former des spécialistes de haut niveau pour faire face aux défis grandissants d’une économie mondialisée.

Il existe au Québec un immense besoin de spécialistes en politique etéconomie agricole, notamment de diplômés des deuxième et de troisième cyclesuniversitaires. En effet, le recrutement de professionnels, ayant à la foisune solide capacité d’analyse et une connaissance pratique du secteur agricoleet agroalimentaire québécois, n’est pas facile. C’est pourquoi l’UPA a décidéd’investir 1,5 million de dollars, sur une période de 8 ans, dans la créationd’une Chaire en analyse de la politique agricole et de la mise en marchécollective.

Pour M. Laurent Pellerin, président de l’UPA, la création de cette Chairerevêt la plus grande importance. « Nous sommes convaincus que notre modèle demise en marché est original et porteur d’avenir pour les agriculteurs etagricultrices du Québec, spécialement vis-à-vis le phénomène grandissant deconcentration et de mondialisation du réseau de commercialisation des produitsalimentaires. »

« Notre modèle québécois, de poursuivre M. Pellerin, propose une meilleurerépartition de la richesse, en quoi il exerce un attrait certain auprèsd’agriculteurs et d’agricultrices d’ailleurs dans le monde. Une autre raisonpour laquelle il importe de le maintenir bien vivant et de le développer enfonction de l’évolution des marchés. Pour ce faire, il est essentiel de mettreà contribution des hommes et des femmes qui sauront réfléchir aux différentesproblématiques et proposer des moyens pour faire progresser la mise en marchédes produits agricoles et forestiers québécois ».

En effet, les règles commerciales qui gouvernent les échangesinternationaux de produits agroalimentaires ont évolué rapidement au cours desdernières années et l’ajustement des politiques agricoles est devenu unprocessus continu et évolutif. L’organisation collective de la mise en marchédes produits agricoles et forestiers subit des pressions constantes et, danscet environnement de plus en plus internationalisé, les producteurs agricoles,les gouvernements et les partenaires du milieu agroalimentaire requièrent lerenforcement d’un pôle d’analyse dans ce domaine. La Chaire de l’UniversitéLaval vient répondre à ce besoin pressant, clairement exprimé.

M. Michel Pigeon, le recteur de l’Université Laval, a soulignél’importance, pour l’Université et la Faculté des sciences de l’agriculture etde l’alimentation, de ce partenariat avec l’UPA, un acteur majeur del’agroalimentaire québécois. « Cet investissement dans la Chaire en analyse dela politique agricole et de la mise en marché collective est unereconnaissance de la capacité des membres de la communauté universitaire àmener une réflexion permettant d’apporter une contribution originale à larésolution des problématiques auxquelles fait face la société québécoise. Lesactivités de formation et de réflexion qui y seront menées seront source derayonnement non seulement pour la recherche menée à l’Université Laval, maissurtout pour un savoir-faire québécois en matière d’organisation de la mise enmarché des produits agricoles ».

Mentionnons que la nouvelle Chaire est rattachée au Groupe de rechercheen économie et politiques agricoles (GREPA) de la Faculté des sciences del’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. L’UPA et le GREPAcollaborent de longue date dans des projets touchant ces domaines d’expertise.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Groupe de recherche en économie et politique agricoles (GREPA)
http://www.fsaa.ulaval.ca/grepa.html

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Université Laval
http://www.ulaval.ca/

Commentaires