Lancement d’un nouvel outil pour le suivi des cultures

Chaque semaine, les producteurs ont accès aux données sur l’état des cultures et des conditions de sols

À partir de maintenant, il est possible pour les producteurs d’avoir accès à des données sur l’état des cultures de soya et de maïs, en plus des conditions de sols dans toutes les régions de grandes cultures du Québec. Un outil de plus pour se comparer et anticiper la récolte à venir.

Chaque semaine, sur le site du Bulletin des agriculteurs sera publié un bilan des cultures mis à jour. Ce bilan est le fruit d’une collaboration entre Le Bulletin des agriculteurs et Jean-Philippe Boucher de Grainwiz. « On entend toujours beaucoup de rumeurs en cours de saison sur l’état des cultures. Ça toujours l’air pire que c’est réellement. Avec le bilan, on va pouvoir taire les rumeurs et remettre les pendules à l’heure. L’information sera rapide et régulière pour avoir une lecture plus précise de ce qui se passe au champ », indique Jean-Philippe Boucher de Grainwiz.

La bilan est réalisée dans le cadre de la Tournée des grandes cultures du Québec. Il referme plusieurs données pertinentes au producteur qui désire comparer ses propres cultures avec celles d’autres producteurs de sa région ou encore qui souhaite connaître les conditions des sols dans d’autres régions. Ces informations permettent également d’anticiper la qualité et la quantité des récoltes de maïs et de soya.

Ainsi, figurera dans ce bilan hebdomadaire des tableaux avec des pourcentages sur l’avancement des cultures. Au sujet de la condition des sols, un code de couleur permet de savoir où se situent les sols. Par exemple, les zones de sécheresse apparaissent en rouge tandis que celles inondées sont en bleu.

On peut y lire aussi un descriptif de la dernière semaine. C’est ici qu’on apprendra, par exemple, si des régions ont connu des épisodes de météo extrêmes, tels que de la pluie abondante, de la grêle ou autre. La précision de ses données est due à la quantité de collaborateurs qui participent au bilan. Pour l’instant, il y en a une soixantaine. Il s’agit de représentants de l’industrie, des agronomes de club-conseils et de producteurs. Ceux-ci répondent à un sondage chaque semaine à l’aide de l’application Grainwiz disponible sur Apple Store et Google Play. « On aimerait atteindre 200 collaborateurs afin que les données soient encore plus abondantes et fiables », ajoute Jean-Philippe Boucher.

C’est pourquoi un appel est lancé à tous pour se joindre au groupe.

Les principales régions productrices sont couvertes par le bilan, soit la Rive-Nord de l’Outaouais jusqu’à la Mauricie et même Québec, puis l’ensemble de la Montérégie jusqu’à Chaudière-Appalaches. « Il nous manque des collaborateurs notamment en Estrie pour bien couvrir la région. Plus on a de collaborateurs, plus de secteurs seront couverts et plus les données seront précises, rappelle Jean-Philippe Boucher. Et si on a une idée précise sur la récolte à venir, ça peut devenir aussi un outil pour la commercialisation de ses grains. »

Pour consulter le bilan des cultures, cliquez-ici.

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Marie-Claude Poulin

Commentaires