Le 53e congrès annuel de CropLife Canada stimule le débat sur l’innovation

Toronto (Ontario), 28 septembre 2005 – Au cours de son 53e congrès annuel qui s’est déroulé à Niagara Falls, du 20 au 23 septembre, CropLife Canada a souligné l’importance des technologies phytologiques, et plus particulièrement la façon dont celles-ci contribuent à l’innovation dans le secteur de l’agriculture canadienne.

« Afin de demeurer concurrentielle, l’agriculture, au Canada, doit setourner vers l’innovation si elle veut croître », a déclaré Lorne Hepworth,président de CropLife Canada. « Notre congrès annuel, qui réunissait nosmembres, nos parties prenantes et nos partenaires gouvernementaux, a étél’occasion de faire circuler de l’information et d’échanger sur les façonsd’encourager l’innovation. »

Parmi les orateurs de renom ayant participé à l’événement, on remarque leconférencier principal, Bjorn Lomborg, « l’environnementaliste sceptique ».M. Lomborg, professeur auxiliaire à l’école de gestion de Copenhague, a remisen question la compréhension, par le grand public, des défis présentsà l’échelle mondiale en matière de santé humaine et d’environnement. Ila discuté de l’établissement des priorités face à ces défis; selon lui, un telprocessus favoriserait des changements positifs. M. Lomborg a insisté sur lanécessité de cibler nos ressources limitées dans la lutte contre le VIH/SIDA,la malnutrition et la malaria, tout en assurant le maintien du libre-échangeet la mise en oeuvre de meilleures technologies agricoles.

D’autres conférenciers ont abordé des questions relatives à la croissancede la production alimentaire, aux méthodes de production, à la distribution età la réglementation. David Bell, professeur d’agriculture et de gestion à laHarvard Business School, a parlé des tendances mondiales de production et dedistribution alimentaires; Annalisa King, première vice-présidente à lacoordination verticale à Maple Leaf Foods Inc., a fait valoir son point de vuesur les tendances émergentes dans le domaine du comportement desconsommateurs, ainsi que sur la force de l’innovation. La compréhension destendances actuelles et de la psychologie du consommateur est essentielle à laréalisation du plein potentiel du Canada en tant que chef de file mondial enmatière d’innovation et de technologies de protection des cultures.

Le premier jour du congrès s’est conclu sur une discussion, trèsinstructive, regroupant des experts qui ont discuté de biotechnologievégétale. L’échange a permis de faire le point sur les succès enregistrés dansle domaine au cours des dix dernières années, ainsi que d’étudier lespossibilités et les défis à venir en matière de biotechnologie agricole. Lesconférenciers ont souligné les multiples possibilités qu’offrira labiotechnologie végétale, notamment la diminution de la pauvreté, ainsi que lamise en oeuvre de projets novateurs qui permettront de proposer de nouveauxproduits aux consommateurs et d’aider les agriculteurs à devenir plusconcurrentiels sur le marché mondial.

Au cours de la deuxième journée du congrès de CropLife Canada, desspécialistes de l’industrie agroalimentaire ainsi que des représentants desgouvernements et d’associations d’exploitants agricoles ont discuté desdomaines propices à l’innovation dans leurs sphères respectives. GaétanLussier, président du conseil de l’Institut canadien des politiquesagroalimentaires, a insisté sur les moyens à mettre en oeuvre pour aider lesagriculteurs canadiens à affronter la concurrence et à redéfinir leursstratégies lorsqu’ils s’attaqueront à de nouveaux marchés. Karen Dodds,directrice administrative de l’Agence de réglementation de la lutteantiparasitaire (ARLA), a partagé son point de vue sur l’agence ainsi que savision sur le renouvellement de celle-ci.

L’avenir a été le sujet des présentations de Barbara Isman, présidente duConseil canadien du canola, et de Christine Moran, directrice administrative,Grain Growers of Canada. Elles ont élaboré au sujet des nouvelles orientationspossibles pour l’industrie agricole canadienne et ont partagé leurs idées surles moyens à prendre afin d’assurer que l’industrie agricole, au Canada, soitcapable d’affronter la concurrence sur les marchés internationaux, maintenantet dans les années à venir.

Des résumés de toutes les présentations des conférenciers seront bientôtdisponibles sur le site Web de CropLife Canada.

CropLife Canada est l’association commerciale qui représente lesconcepteurs, les fabricants et les distributeurs de produits novateurs enmatière de phytologie (produits antiparasitaires et biotechnologie végétale)destinés à des usages de santé publique, ainsi qu’en milieu agricole eturbain. CropLife Canada croit en la sécurité et en l’innovation, appuyées parune recherche continue et un engagement solide en matière de gestion saine.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

CropLife Canada
http://www.croplife.ca/

Commentaires