Le Bloc québécois fait adopter une motion en faveur de la gestion de l’offre

Ottawa (Ontario), 23 novembre 2005 – « Le gouvernement fédéral a maintenant l’obligation de défendre clairement l’intégrité du système de gestion de l’offre lors de l’actuelle ronde de négociations à l’Organisation mondiale du commerce. Ce qui veut dire maintenir les tarifs douaniers imposés aux produits agricoles étrangers qui sont sous gestion de l’offre au Canada et refuser d’augmenter les contingents tarifaires actuels, qui limitent l’entrée de ces produits étrangers sur le marché canadien », a déclaré le porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Agriculture et d’Agroalimentaire et député de Richmond-Arthabaska, André Bellavance.

En effet, la Chambre des communes a adopté à l’unanimité la motion présentée lors de la journée d’opposition du Bloc Québécois le 22 novembre dernier. Cette motion force le gouvernement minoritaire de Paul Martin àdéfendre clairement l’intégrité du système de gestion de l’offre lors del’actuelle ronde de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Cette motion d’opposition du Bloc Québécois réclame que les négociateurscanadiens à l’OMC maintiennent les tarifs douaniers imposés aux produitsagricoles étrangers visés par la gestion de l’offre et refuse d’augmenter lescontingents tarifaires actuels qui limitent l’entrée de ces produits étrangerssur le marché canadien.

A la suite de l’adoption de cette motion d’opposition, le Bloc Québécoisa également organisé une rencontre entre les responsables de l’Union desproducteurs agricoles et les représentants de 51 pays. Le Bloc Québécois aainsi offert aux représentants de l’UPA l’occasion de faire la promotion de lagestion de l’offre et d’expliquer aux représentants des pays présents commentce système unique et efficace permet aux producteurs de lait, d’oeufs et devolaille d’obtenir un bon prix pour leurs produits, sans aucune subvention del’Etat.

Signataire de la Déclaration d’appui à un modèle agricole de la coalitionGO5, le Bloc Québécois a donc tout mis en oeuvre pour protéger la gestion del’offre et les mécanismes de mise en marché collective qui caractérisent cesystème qui pourrait permettre de solutionner la crise agricole mondiale.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bloc québécois
http://www.blocquebecois.org/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires