Le Club Export Agro-Alimentaire du Québec exporte son expertise au Costa Rica

San José (Costa Rica), le 2 juin 2000 – Le Club Export Agro-Alimentaire du Québec a participé le 31 mai et le 1er juin dernier à une rencontre au Costa Rica visant à créer une plate-forme pour préparer des entreprises agroalimentaires d’Amérique centrale à exporter.







Cette initiative du CIDAE (IICA) vise à créer un regroupement Hémisphérique des Amériques où tous les exportateurs agroalimentaires seront invités à se joindre pour établir un forum d’échange et d’entraide favorisant ainsi l’accès à un plus grand marché.


L’invitation du CIDAE (Centre pour l’intégration et le développement de l’industrie agroalimentaire) une division de l’IICA (Institut Interamericain de Coopération en Agriculture) et de ses partenaires a permis au Club Export de partager son expertise avec plusieurs pays d’Amérique centrale incluant le Costa Rica, la Bolivie, la Colombie, l’Équateur, le Mexique, le Pérou, le Salvador et le Honduras. Le but de cette rencontre était de convaincre les participants de sensibiliser leurs organismes respectifs afin qu’ils puissent éventuellement mettre sur pied une telle plate-forme. Une plate-forme pour leur permettre d’augmenter leurs exportations agroalimentaires et d’aider leurs petites et moyennes entreprises à exporter et concurrencer sur les marchés internationaux.

Mario Dumais, directeur du CIDAE (IICA), affirme que le Club Export représentait un exemple à suivre puisqu’il offrait déjà des plate-formes de ce genre aux entreprises agroalimentaires du Québec pour leur permettre d’initier leurs premières ventes à l’exportation. Surtout, souligne-t-il, que cette initiative a fait ses preuves au Québec. Grâce à sa formule Tremplin Agro-Export États-Unis, le Club Export a préparé plus d’une centaine d’entreprises en six ans qui ont réalisé des ventes de 40 millions de dollars aux États-Unis.

Marie Beaudry, la représentante du Club Export à cette rencontre, affirme que le partage de l’expertise du Club a suscité un grand intérêt auprès des participants qui débutent une première plate-forme en août 2000 à San José, Costa Rica. Cette plate-forme se terminera par une participation au Sial Montréal en mars 2001. D’ailleurs, PROCOMER qui appuie les exportateurs costariciens, a déjà réservé 1000 pieds carrés d’espace pour exposer au Sial Montréal.

Cette initiative du CIDAE (IICA) soutenu par le Club Export vise à créer un regroupement Hémisphérique des Amériques où tous les exportateurs agroalimentaires seront invités à se joindre pour établir un forum d’échange et d’entraide favorisant ainsi l’accès à un plus grand marché.

Le Club Export Agro-Alimentaire du Québec poursuit sans relâche de telles initiatives pour permettre à ses 345 membres d’atteindre leur objectif de 5 milliards de dollars de ventes à l’exportation en l’an 2005 sur les cinq continents.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Club Export Agro-Alimentaire du Québec

http://www.clubexport.ca/

Commentaires