Le CRIQ et le Fonds de solidarité FTQ forment une société de commercialisation

Montréal (Québec), 29 janvier 2001 – Le ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Jean Rochon, le président-directeur général du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), M. Serge Guérin, et le président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ, M. Raymond Bachand, annonçaient aujourd’hui la formation d’une nouvelle compagnie, Intellium Technologies inc., visant à assurer la commercialisation de l’ensemble des produits et des technologies développés par le CRIQ. Cette entente, conclue entre le plus important centre de recherche industrielle du Québec et la plus grande société québécoise de capital de développement à se consacrer essentiellement à la PME, constitue une initiative unique en matière de transfert et de valorisation de propriétés intellectuelles industrielles, destinées à la petite et moyenne entreprise.

« L’étape de commercialisation constitue tout à la fois le couronnement et la phase critique du processus d’innovation. Je me réjouis de la mise sur pied d’une société dédiée spécifiquement à la commercialisation des produits développés par le CRIQ, ce qui permettra de réunir toutes les expertises spécifiques nécessaires à la mise en marché des innovations technologiques québécoises. La création de cette société permettra de plus au CRIQ de recentrer ses activités sur la recherche- développement, le soutien direct aux PME et le renforcement de la capacité d’innovation de celles-ci », a déclaré le ministre.

Le CRIQ transfère dans Intellium Technologies inc. l’ensemble de ses actifs liés à la commercialisation, évalué à 10 millions de dollars, en plus d’une licence mondiale exclusive sur les propriétés intellectuelles, les produits et les technologies qu’il a développés et pour lesquels il détenait pleinement ses droits. Pour sa part, le Fonds de solidarité FTQ investit dans la nouvelle société 5 millions de dollars pour une participation de 50 %. Le CRIQ reçoit de plus des actions privilégiées pour une valeur de 5 millions de dollars. L’entente porte principalement sur l’intégration des sociétés de commercialisation déjà formées par le CRIQ, soit BIOSOR Technologies, EuroBIOSOR, la Société en commandite des classeurs de copeaux GL&V, Les Robotiques Riopel et OPTIFOR. Dans ce dernier cas, le CRIQ possède déjà une lettre d’intention à l’effet de créer une société avec Gemofor; Intellium verra à lui donner suite dans les semaines qui viennent.

« Nous sommes très satisfaits de cette formule originale de partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ, mentionne le président-directeur général du CRIQ, M. Serge Guérin. C’est une alliance toute naturelle, car nous partageons avec le Fonds des objectifs et une philosophie communes qui placent la PME québécoise et le maillage entre entreprises au cœur de la croissance de notre économie, ajoute-t-il. Et il ne fait aucun doute que cette nouvelle structure opérationnelle, née du savoir-faire en gestion du Fonds de solidarité FTQ et de l’expertise en R-D du CRIQ, contribuera à faire entrer les entreprises industrielles québécoises, principalement celles des secteurs traditionnels, dans le 21e siècle. »

M. Raymond Bachand, président-directeur général du Fonds de solidarité FTQ, précise que « cette association stratégique démontre la ferme volonté du Fonds de soutenir les PME québécoises, non seulement sur le plan financier, mais également sur le plan de la technologie. Avec l’ouverture des marchés, la moindre avancée technologique se transforme rapidement en avantage concurrentiel et il faut, plus que jamais, doter nos PME industrielles des outils nécessaires pour assurer leur compétitivité sur les marchés mondiaux. »

« Le processus de création de la nouvelle société de commercialisation s’est déroulé avec la collaboration du syndicat des employés du CRIQ, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), section locale 3700, affilié à la FTQ, ajoute M. Pierre Dupuis, vice-président de la FTQ et directeur québécois du SCFP. Ce nouveau modèle de partenariat avec le CRIQ constitue une première historique et s’inscrit tout à fait dans la mission du Fonds de solidarité FTQ. Il aura un double effet de levier, d’une part, par le maintien et la création d’emplois, tant à l’intérieur du CRIQ qu’au sein de la nouvelle société et, d’autre part, parce que cette société constituera un acteur économique de première importance pour le développement régional du Québec par le biais de ses filiales, notamment dans les secteurs de la foresterie et de l’agroalimentaire. » Le CRIQ compte actuellement 335 employés, dont 300 sont syndiqués.

En confiant la gestion de la commercialisation de son portefeuille technologique à Intellium Technologies inc., entité d’affaires indépendante, le CRIQ pourra centrer ses activités sur les services aux entreprises et sur la recherche et développement de pointe, tout en s’assurant que le plus grand nombre d’entreprises possible pourra profiter du fruit de ses travaux de R-D. Intellium Technologies inc. aura pour mandat d’évaluer le potentiel commercial des technologies et des produits mis au point par le CRIQ, de préparer les plans d’affaires en vue de leur commercialisation, ainsi que d’identifier des partenaires stratégiques et de négocier des ententes destinées à assurer leur mise en marché.

Intellium Technologies inc. débutera ses activités dès février 2001. Le processus de recrutement pour assurer la direction générale de la nouvelle société est en cours, de même que la présidence de son conseil d’administration. Intellium sera chapeautée par un conseil d’administration composé de sept membres, dont deux représentants du Fonds de solidarité FTQ, deux du CRIQ, et trois du milieu des affaires. De plus, elle bénéficiera de l’expérience acquise par l’équipe actuellement dédiée à la commercialisation des technologies au CRIQ, qui sera transférée dans la nouvelle société pour en assurer l’exploitation.

Rappelons que le CRIQ est le centre de recherche industrielle public voué au développement et à l’innovation dans les PME du Québec. Il possède une grande expertise dans plusieurs secteurs industriels notamment en technologies de la fabrication, en environnement, en information industrielle et en normalisation.

Le Fonds de solidarité FTQ, dont l’actif net s’élève à plus de 3,86 milliards de dollars, est un fonds d’investissement qui fait appel, en particulier par le biais de ses REÉR, à l’épargne des Québécoises et des Québécois, afin de contribuer à la création et au maintien des emplois dans les entreprises et participer au développement économique du Québec. Le Fonds compte maintenant près de 426 000 actionnaires et a participé, seul ou avec d’autres partenaires financiers, à la création, au maintien et au soutien de plus de 90 000 emplois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ)

http://www.criq.qc.ca/

Commentaires