Le fédéral défend la gestion de l’offre

Île d’Orléans (Québec), 2 octobre 2007 – L’honorable Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de la gestion de l’offre.

« Le nouveau gouvernement du Canada continue de défendre la gestion de l’offre. Nos efforts à l’échelle nationale et internationale montrent clairement notre solide appui.

« Mon gouvernement continue de défendre énergiquement les intérêts importants pour nos industries soumises à la gestion de l’offre dans le cadre des négociations sur l’agriculture de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

« Dès mon arrivée au poste de ministre de l’Agriculture, j’ai écrit au président des négociations sur l’agriculture de l’OMC. Dans cette lettre, j’ai exprimé les préoccupations du Canada au sujet de certaines des idées importantes pour les industries soumises à la gestion de l’offre qui font actuellement l’objet d’un examen à Genève.

« Nous poursuivons également les négociations au terme de l’article 28 de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce pour répondre aux préoccupations concernant les concentrés de protéines du lait. Il y a longtemps que nous aurions dû entreprendre ces négociations et elles ont été bien accueillies par l’industrie laitière du Québec.

« Le nouveau gouvernement du Canada fait preuve de leadership en soutenant notre système de gestion de l’offre à l’intérieur du pays et en le défendant sur la scène internationale. Nous soutenons fermement le système de gestion de l’offre du Canada et les avantages qu’il offre aux familles agricoles.

« Nous savons que ce système fonctionne bien pour les producteurs, les transformateurs et les consommateurs canadiens. Nous sommes fiers de continuer à travailler en collaboration avec eux pour solidifier l’industrie et assurer sa durabilité à long terme. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires