Le gouvernement doit informer la population sur les OGM

Québec (Québec), 9 mai 2001 – David Whissell, député d’Argenteuil et porte-parole adjoint en matière d’agriculture, dénonce la lenteur et l’indifférence du gouvernement du Parti québécois dans le dossier des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Le 8 mai, à l’Assemblée nationale, monsieur Whissell a demandé au ministre de l’Agriculture quelles étaient ses intentions quant à l’adoption d’une véritable politique des OGM au Québec. « Les Québécoises et les Québécois sont de plus en plus préoccupés par ce qu’ils mangent et veulent être informés sur le contenu de ce qu’ils consomment. Le gouvernement a le devoir d’assurer une meilleure information. »

Monsieur Whissell indique que plusieurs pays ont déjà adopté des législations afin d’assurer l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés. « Dès le mois de décembre 1999, le ministre de l’Agriculture de l’époque rappelait l’importance de bien informer la population. Malheureusement, deux ans plus tard, le gouvernement n’a posé aucun geste concret dans ce dossier. » Le député libéral rappelle d’ailleurs, qu’en janvier 2000, la Filière agroalimentaire, présidée par le ministre de l’Agriculture, s’était prononcée en faveur de l’étiquetage et avait pris l’engagement de discuter des modalités dans les mois qui suivaient.

Enfin, le porte-parole libéral s’indigne que la seule réponse offerte par le ministre de l’Agriculture et le ministre délégué à la Science, la Recherche et la Technologie soit l’annonce de la création d’un comité pour étudier la question. « Il est indécent d’entendre les ministres du gouvernement péquiste justifier leur inaction par la création d’un comité. Ce gouvernement ne peut se délester de ses responsabilités d’informer les Québécoises et les Québécois », conclut David Whissell.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires