Le gouvernement fédéral doit prendre de réelles mesures en réponse à la crise dans le secteur du bétail

Ottawa (Ontario), 11 janvier 2008 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) exhorte le gouvernement fédéral à prendre des mesures réelles et concrètes en réponse à la crise à laquelle fait face l’industrie canadienne du bétail. Jusqu’à présent, en dépit d’appels désespérés de l’industrie, le gouvernement n’a rien fait pour mettre en oeuvre de nouvelles initiatives afin d’éviter que des milliers de producteurs de bétail, et particulièrement des producteurs de porc, perdent leurs fermes.

« Nous avons constaté une certaine intervention au niveau provincial, et il appartient maintenant au gouvernement fédéral de faire preuve d’un peu de leadership et de faire le nécessaire », a déclaré M. Bob Friesen, président de la FCA. « Toutes les annonces faites jusqu’à présent portaient sur des fonds de programme déjà annoncés et déjà engagés. Il n’y était pas question des solutions recommandées par l’industrie. »

Au cours de l’année écoulée, le secteur canadien du bétail a été victime d’une série malencontreuse d’événements qui ont concouru à paralyser l’industrie : la chute des prix, une augmentation du coût des intrants, la forte appréciation du dollar canadien et la perte de capacité de transformation.

Les groupes industriels ne demandent pas des paiements ponctuels mais plutôt la création d’un programme de prêts pour aider les producteurs à traverser cette période difficile. Au cours des derniers jours, le Premier ministre a annoncé des plans pour aider d’autres industries, y compris celle de la foresterie et l’industrie manufacturière, à relever les défis. Le secteur du bétail également espère pouvoir compter sur l’aide du gouvernement.

« Sans exagérer, je pense que je peux dire que nous sommes sur le point de perdre notre industrie du porc, qui aujourd’hui est un pilier de notre économie d’exportation de produits agricoles et de toute l’économie canadienne », a affirmé M. Friesen. « Mais il ne s’agit pas d’une crise permanente. Ces producteurs ont juste besoin d’un peu d’aide pour surmonter la convergence actuelle d’obstacles afin de pouvoir continuer à contribuer grandement à notre économie. »

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires