Le MAPAQ a investi 8,7 millions de dollars dans le secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales

Québec, le 21 novembre 2000 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, a rendu public le bilan annuel du secteur des pêches et de l’aquaculture, lequel fait état des 8,7 millions de dollars qui ont été consacrés au développement de ce secteur, pour l’année 1999-2000.

À cela s’ajoute la contribution du personnel professionnel et technique de la Direction générale des pêches et de l’aquaculture commerciales (DGPAC) qui, par son soutien à l’industrie, a offert un encadrement spécialisé dans les principaux domaines d’activité de la pêche, de l’aquaculture, de la transformation et de la commercialisation. Ces initiatives ont favorisé la bonne performance du secteur et la rentabilité des entreprises de pêche et d’aquaculture commerciales.

Un bilan mettant en lumière l’appui au Réseau pêches et aquaculture Québec (RPAQ)

L’appui de la DGPAC à l’industrie a été réalisé au regard des cinq champs d’intervention inscrits au Plan directeur du RPAQ : le partenariat d’affaires, l’utilisation optimale de la ressource, le développement des marchés, la professionnalisation des ressources humaines et la valeur ajoutée des produits. L’appui financier et technique est offert en accord avec les besoins identifiés par la clientèle et visant des actions structurantes.

Bilan positif et nombreux projets pour l’année

Clé de voûte d’un secteur dynamique, la concertation tant souhaitée par le Ministère au sein de l’industrie permet maintenant de récolter les premiers résultats des efforts orientés vers le développement durable. De plus, le Ministère poursuivra son travail tout au long de la présente année, en étroite collaboration avec ses clientèles et ses partenaires. Déjà, la première Politique québécoise des pêches et de l’aquaculture, annoncée récemment, exprime clairement la volonté gouvernementale de « faire plus, de faire mieux et de faire autrement », pour assurer la croissance du secteur et contribuer davantage au développement des régions maritimes du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires