Le ministre Laurent Lessard annonce l’attribution d’une aide financière de 8 500 dollars au Centre d’aide régional sur les aliments

Québec (Québec), 6 juin 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, annonce l’attribution d’une aide financière de 8 500 dollars au Centre d’aide régional sur les aliments afin d’appuyer la mise en place d’un projet-pilote de formation pour les micro-fromageries de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette initiative régionale a pour objet d’aider les transformateurs alimentaires du secteur fromager à implanter, dans leur entreprise, des outils de contrôle afin de maintenir à un niveau élevé l’innocuité ainsi que la qualité de leurs fromages et de leur environnement de fabrication.

« Les défis sont nombreux pour les petites et moyennes entreprises de la transformation alimentaires qui souhaitent poursuivre leur développement et consolider leur position sur les différents marchés. Ce projet permettra à des exploitants d’accroître la productivité et la compétitivité de leur entreprise. Si l’expérience s’avérait concluante, elle pourrait s’étendre à d’autres régions et ainsi profiter à l’ensemble de l’industrie fromagère québécoise », a indiqué le ministre Laurent Lessard.

Précisons que la somme accordée provient du Programme d’aide au développement des entreprises alimentaires et des régions. Lancé en 2005, le Programme vise à favoriser la concrétisation de projets d’entreprises de transformation alimentaire qui auront une incidence notable sur le développement économique sectoriel ou régional. À ce jour, 1,7 million de dollars ont été investis pour appuyer 130 projets d’entreprises qui ont pu bénéficier de l’aide financière provenant de ce programme.

Promouvoir l’achat des produits alimentaires québécois
Depuis l’annonce, le 11 décembre dernier, de la mise en oeuvre d’une stratégie ayant pour objet d’accroître les achats de produits alimentaires québécois sur le marché intérieur, le ministre Laurent Lessard invite les consommateurs à « mettre le Québec dans leur assiette ».

Selon le ministre, choisir des aliments produits ou préparés par des gens d’ici contribue à la création de milliers d’emplois et à l’augmentation de la compétitivité de nos entreprises. « En fait, si chacun d’entre nous achetait chaque année pour 30 dollars de produits d’ici, au lieu de choisir des aliments venant d’ailleurs, les retombées économiques pour le Québec seraient, après 5 ans, de 1 milliard de dollars », fait valoir le ministre Laurent Lessard.

Le déploiement de cette stratégie sera soutenu par un investissement de 14 millions de dollars échelonné sur une période de 3 ans. Cette somme sera consacrée à la promotion et à l’identification des produits alimentaires québécois, à l’adaptation de l’offre des producteurs et des transformateurs alimentaires et à la mise en place de conditions facilitant l’accès des entreprises aux réseaux de distribution.

L’industrie alimentaire : moteur du développement économique régional
Le secteur de la transformation alimentaire compte quelque 1 500 entreprises et vient au premier rang des secteurs manufacturiers québécois en matière de création d’emplois, avec 70 000 emplois répartis dans toutes les régions du Québec. L’industrie bioalimentaire fournit 12 % des emplois de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et engendre des livraisons annuelles de plus de 400 millions de dollars.

Il existe au Québec environ 115 entreprises fromagères. De ce nombre, près de 90 se spécialisent dans la fabrication de fromages fins. Les fromages québécois sont très diversifiés et sont fabriqués à l’aide de lait de vache, de chèvre ou de brebis.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la stratégie d’accroissement des achats de produits alimentaires québécois sur le marché intérieur ou sur le Programme d’aide au développement des entreprises alimentaires et des régions, on peut visiter le site Internet du Ministère.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires