Le ministre Ritz adopte une position ferme lors des négociations de l’OMC sur l’agriculture

Ottawa (Ontario), 7 décembre 2008 – M. Gerry Ritz, ministre fédéral de l’Agriculture, a diffusé la déclaration suivante en réponse à la publication d’une ébauche révisée du document sur les modalités concernant l’agriculture préparée par M. Crawford Falconer, président des négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l’agriculture.

« Le gouvernement conservateur défend les intérêts des familles agricoles canadiennes lors des négociations commerciales de l’OMC à Genève. Nous travaillons activement à obtenir un accord équitable qui profitera à toutes les famille agricoles canadiennes, en protégeant nos secteurs qui sont soumis à la gestion de l’offre et en créant de nouvelles possibilités pour nos exportateurs.

« Le Canada est très préoccupé par certains éléments d’un document révisé qui a été publié hier, qui auraient des répercussions négatives sur nos secteurs qui sont soumis à la gestion de l’offre. Nous continuons à nous opposer à ces dispositions.

« Le Canada appuie le processus de l’OMC. Avec ce document, le président a tenté de rendre compte des progrès que les membres ont accomplis sur de nombreuses questions au cours des dernières semaines. Le Canada est satisfait des nombreux éléments positifs du document, comme les réductions substantielles des aides qui faussent les échanges commerciaux et les nouvelles possibilités d’accès aux marchés pour nos producteurs et exportateurs agricoles.

« Cependant, nous continuons à nous inquiéter vivement des conséquences de certaines dispositions sur la gestion de l’offre. Même s’il a été reconnu que le Canada a insisté pour faire désigner 6 p. 100 des lignes tarifaires comme sensibles, l’approche à ce sujet ainsi que d’autres éléments du document demeurent inacceptables; il reste donc encore du travail à faire.

« Lors de la prochaine réunion des ministres de l’OMC à Genève, le gouvernement du Canada continuera à faire pression pour atteindre tous ses objectifs. Nous continuerons à chercher à obtenir des résultats qui profiteront à l’agriculture canadienne tout entière, y compris nos exportateurs et nos secteurs qui sont soumis à la gestion de l’offre.

« Le Canada continuera à travailler de façon constructive avec les autres membres de l’OMC en vue de faire avancer les négociations sur l’agriculture, qui se poursuivent à Genève. Un accord sur les modalités ne pourrait être considéré comme un aboutissement définitif, mais plutôt comme une autre étape vers la conclusion fructueuse du cycle de Doha. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Organisation mondiale du commerce (OMC)
http://www.wto.org/

Commentaires