Le ministre Strahl incite les céréaliculteurs à participer au plébiscite

Calgary (Alberta), 16 février 2007 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a encouragé les producteurs admissibles à participer au plébiscite du gouvernement sur les options de commercialisation de l’orge.

En prononçant une allocution à l’occasion du congrès conjoint de la Western Barley Growers Association et de la Western Canadian Wheat Growers Association, le ministre Strahl a déclaré : « Les trousses de vote pour le plébiscite sur le choix de modes de commercialisation de l’orge ont maintenant été envoyées aux producteurs admissibles, et je désire inciter chacun d’eux à prendre le temps de remplir le formulaire de déclaration et le bulletin de vote afin d’exprimer leur avis sur cette question. »

Pour être admissible, un producteur doit avoir produit des céréales en 2006 et de l’orge pendant au moins une année entre 2002 et 2006.

« Je tiens à préciser que ce plébiscite s’adresse à tous les producteurs d’orge dans les zones désignées de la Commission canadienne du blé, y compris ceux qui n’ont pas vendu leur orge à la Commission, car ils l’ont cultivé comme pâture ou semence pour leur propre usage à la ferme ou l’ont vendu à un parc d’engraissement », a expliqué le ministre Strahl.

Les producteurs qui estiment être admissibles et qui n’ont pas encore reçu la trousse de vote sont priés de communiquer avec le coordonnateur du scrutin avant le 2 mars en composant le numéro de téléphone sans frais 1-888-3BARLEY (1-888-322-7539), ou de consulter le site Web http://www.2007voteorge.ca/ afin qu’une trousse puisse leur être envoyée.

Les bulletins de vote et les formulaires de déclaration doivent être retournés au coordonnateur du scrutin au plus tard le 13 mars, le cachet de la poste faisant foi.

« Le nouveau gouvernement du Canada s’est engagé à poursuivre les démarches visant à offrir aux producteurs d’orge de l’Ouest le choix quant au mode de commercialisation de leurs produits, leur permettant ainsi de maximiser leurs revenus, et ce, tout en continuant à conserver une Commission canadienne du blé solide, axée sur une participation volontaire. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Commentaires