Le Mozambique accepte le maïs génétiquement modifié américain

Maputo (Mozambique), 14 août 2002 – En proie à la famine, le Mozambique a accepté un chargement d’aide alimentaire américaine composé d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

Le gouvernement s’était auparavant montré réticent face à ce maïs génétiquement modifié car il pouvait être planté et cultivé par des fermiers locaux, ce qui risquait d’avoir des conséquences imprévisibles sur l’agriculture du Mozambique. Il a finalement accepté ce maïs à condition qu’il soit immédiatement moulu, afin d’empêcher toute culture locale.

La disette menace 12,8 millions de personnes dans six pays du sud de l’Afrique. Washington est le principal donateur de vivres de la région.

Environ 4500 tonnes de maïs génétiquement modifié ont été déchargées mercredi dans le port de Maputo et devaient être transformées dans une usine proche.

Au Mozambique, 300 000 personnes sont confrontées à la famine car la sécheresse et les inondations ces deux dernières années ont détruit beaucoup de terres agricoles.

Le ministère de l’Agriculture a dépêché des experts dans le sud et le centre du pays, régions particulièrement touchées, afin d’évaluer les besoins.

La majorité du maïs produit aux Etats-Unis est génétiquement modifié afin d’augmenter le rendement et de protéger les plantes contre les insectes nuisibles. Washington a promis une aide de 98 millions de dollars (100 millions d’euros) de grain à la région.

Source : AP

Commentaires