Le Nouveau-Brunswick signe le cadre stratégique agricole

Winnipeg (Manitoba), 10 juillet 2003 – Le Nouveau-Brunswick a signé un accord avec le gouvernement du Canada afin d’amorcer la mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA).

Le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre de l’Agriculture, des Pêches et de l’Aquaculture du Nouveau-Brunswick, M. David Alward, ont annoncé la signature de l’accord aujourd’hui à la Conférence annuelle fédérale-provinciale-territoriale des ministres de l’Agriculture.

« Il s’agit véritablement d’une importante occasion pour les producteurs du Nouveau-Brunswick, a déclaré M. Vanclief. Nous avons travaillé très fort avec la province et tous nos partenaires provinciaux et territoriaux pour en arriver à ce point, soit la mise en oeuvre des nouveaux programmes. Je suis très heureux et fier d’être parvenu à un accord avec le Nouveau-Brunswick, et j’ai bon espoir de signer bientôt des accords de mise en oeuvre avec les provinces restantes. »

« Les représentants des groupes agricoles du Nouveau-Brunswick ont participé au développement de l’Accord de mise en oeuvre, a affirmé M. Alward. La plupart ont senti, comme moi, que le temps était venu d’aller de l’avant pour la signature de l’accord de mise en oeuvre. Il s’agit d’un accord satisfaisant pour les producteurs de la province. »

Les accords de mise en oeuvre régissent la prestation des nouveaux programmes prévus en vertu des cinq volets du CSA, soit la gestion des risques de l’entreprise, l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, le renouveau et la science et l’innovation. Les accords précisent les programmes à exécuter, les mécanismes d’exécution et le niveau gouvernemental qui sera chargé de l’exécution. De plus, les accords énumèrent les coûts des programmes et officialisent certains éléments comme les structures de gestion nécessaires pour coordonner des programmes en particulier.

Le secteur agricole du Nouveau-Brunswick se positionne pour avenir meilleur et plus prospère alors qu’on établit une approche stratégique cohésive pour l’agriculture au Canada par le biais des cinq pilliers du CSA.

Avec le cadre de mise en oeuvre en place, les ministres ont convenu que le secteur agricole du Nouveau-Brunswick venait de franchir un cap important en ce qui concerne l’affirmation de sa position de chef de file à l’échelle mondiale en matière de salubrité et de qualité des aliments, de production respectueuse de l’environnement et de produits novateurs. Le secteur agricole et agroalimentaire du Nouveau-Brunswick génère plus de 30 produits agricoles et engendre annuellement plus de 400 millions de dollars en recettes monétaires agricoles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires