Le plan de sauvetage de Parmalat tient la route

Rome (Italie), 17 mars 2004 – Le plan de sauvetage du géant agroalimentaire Parmalat est viable et n’a pas besoin d’être modifié, a estimé le ministre italien de l’Agriculture, Gianni Alemanno.

« Il nous semble intéressant, viable et bénéfique. Aucune modification n’est nécessaire », a-t-il déclaré à Reuters en marge d’une réunion de coopératives agricoles.

L’administrateur provisoire de Parmalat, Enrico Bondi, nommé par le gouvernement, avait présenté mardi les grandes lignes de son plan de sauvetage, fondé sur la conversion des dettes en capitaux propres et la cession d’actifs jugés non-stratégiques.

Le groupe devrait affiner d’ici mai ou juin le projet, qui devra obtenir l’aval du gouvernement, des créanciers et des syndicats.

Les créanciers ont d’ores et déjà réclamé des informations supplémentaires et demandé à être associés plus étroitement au processus de restructuration.

S’ils rejetaient le plan de sauvetage, ils pourraient contraindre Parmalat à la liquidation pure et simple, un sort auquel a déjà succombé l’an dernier Cirio, un autre grand nom italien de l’agroalimentaire.

Parmalat avait déposé le bilan en décembre après la révélation d’un trou financier de plusieurs milliards d’euros dans ses comptes.

Le fondateur et patron du groupe, Calisto Tanzi, a depuis été incarcéré, tout comme plusieurs autres anciens dirigeants soupçonnés de fraude. Le parquet devrait demander cette semaine leur renvoi devant un tribunal.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Parmalat Canada
http://www.parmalat-ca.com/

Commentaires