Le projet de loi sur les biocarburants du gouvernement du Canada adopté à la Chambre des communes

Ottawa (Ontario), 28 mai 2008 – Le gouvernement du Canada a célébré l’adoption d’un nouveau projet de loi qui exige une teneur en carburant renouvelable de 5 p. 100 dans l’essence d’ici 2010 et de 2 p. 100 dans le carburant diesel et le mazout d’ici 2012. Ce projet de loi passera maintenant à une étude au Sénat.

Ce gouvernement a présenté la stratégie du Canada sur les carburants renouvelables en 2006 afin de créer de nouveaux débouchés pour nos agriculteurs tout en garantissant de l’air pur et propre pour les générations futures.

« La stratégie de ce gouvernement relative aux biocarburants offre non seulement de nouveaux débouchés pour nos agriculteurs, mais aussi de nouveaux emplois pour nos villes et municipalités et une nouvelle source d’énergie renouvelable plus propre, a affirmé Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture. C’est malheureux que le NPD et le Bloc aient voté contre ce projet, qui avantage nos agriculteurs et notre environnement. »

« En 2006, notre gouvernement a annoncé ses objectifs en matière de biocarburants et nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour atteindre ces objectifs au profit des agriculteurs et notre environnement, confirme John Baird, ministre de l’Environnement. En effet, la réduction des émissions de gaz à effet de serre équivaudra au retrait d’un million de voitures de nos routes. »

Cette stratégie canadienne sur les carburants renouvelables fait partie du projet équilibré qui réduira nos émissions de gaz de serre de 20 p. 100 par 2020. Cette stratégie offrira des avenues de développement économique intéressantes aux 61 000 producteurs de céréales et de graines oléagineuses ainsi qu’aux personnes impliquées dans la création de la prochaine génération des biocarburants.

Le gouvernement du Canada va plus loin en investissant 500 millions de dollars dans de nouvelles technologies permettant de transformer les résidus comme la paille et les copeaux de bois en carburants renouvelables propres. En plus, les drêches sont utilisées dans la nourriture pour le bétail et retournent donc dans la chaîne alimentaire.

Pour plus de renseignements au sujet de la stratégie du Canada sur les carburants renouvelables, veuillez consulter le site web : www.ecoaction.gc.ca.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires