Le sommet de l’OMC à Cancun s’est soldé par un échec

Cancun (Mexique), 14 septembre 2003 – La conférence de Cancun sur le commerce international s’est conclue dimanche sur un échec, les pays riches et les pays pauvres ne parvenant pas à surmonter leurs profondes divisions sur les dossiers de l’agriculture et des règles d’investissement, ont fait savoir des délégués.

La réunion ministérielle a tourné à l’échec à la suite du rejet par les pays du tiers monde d’une demande de l’Union européenne d’engager des négociations sur les réglementations des investissements et sur trois autres dossiers relatifs au commerce international.

« Les négociations ont échoué et il n’y a pas d’accord », a déclaré à la presse un délégué kenyan, George Ongwen.

« La conférence a échoué. Il n’y a aucun accord », a renchéri le chef de la délégation argentine, Martin Redrado.

Cet échec, a-t-il dit, signifie que l’OMC (Organisation mondiale du commerce) ne sera pas en mesure de conclure un accord international sur l’ouverture des marchés d’ici la fin de 2004.

Les 146 membres de l’OMC espéraient trouver un terrain d’entente à Cancun pour donner un nouvel élan aux négociations sur un accord touchant au commerce international, pour lequel ils s’étaient fixé une date butoir, à savoir la fin 2004.

Au lieu de cela, les négociations ont tourné à l’échec dimanche après-midi dans la station balnéaire mexicaine.

Les délégués n’ont pas été en mesure de s’accorder sur le rythme de suppression des subventions que les pays riches versent à leurs agriculteurs, et n’ont pas pu non plus trouvé un terrain d’accord concernant l’insistance de l’UE pour que les pays défavorisés entament des négociations sur quatre dossiers, à savoir de nouvelles règles d’investissement, la concurrence, la paperasse administrative et les contrats gouvernementaux.

Rafidah Aziz, ministre malaisien du Commerce, a imputé l’échec des négociations au refus des pays riches de tenir compte des objections du monde en développement. « Ils ont persisté à demander des choses que les autres ne pouvaient pas leur donner ».

Source : Reuters

Commentaires