Le Yukon signe l’Accord de mise en oeuvre du CSA

Whitehorse (Yukon), 16 juillet 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, et le ministre de l’Énergie, des Mines et des Ressources du Yukon, M. Archie Lang, ont annoncé officiellement la signature de l’Accord de mise en oeuvre Canada-Yukon à Whitehorse.

Le Yukon est le premier territoire à signer un accord de mise en oeuvre du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) avec le gouvernement du Canada.

« En vertu de cet accord, des fonds seront affectés dès maintenant à de nouveaux programmes améliorés pour les producteurs du Yukon, a expliqué M. Vanclief. Le secteur disposera ainsi d’outils lui permettant de diversifier davantage ses activités, d’augmenter la valeur ajoutée de ses produits, de faire de nouveaux investissements, de créer des emplois et de respecter les normes les plus élevées en matière de protection de l’environnement et de salubrité des aliments. »

« La signature de l’Accord de mise en oeuvre Canada-Yukon nous permet d’améliorer les programmes pour les agriculteurs du Yukon, de les renforcer et d’en élargir la portée, a souligné M. Lang. Le Yukon pourra ainsi injecter des fonds fédéraux supplémentaires dans des programmes agricoles et donner suite aux priorités gouvernementales pour le développement agricole du territoire. »

Selon M. Vanclief, un des exemples concrets de ce que le CSA peut apporter aux producteurs yukonnais est les Services-conseils aux entreprises agricoles canadiennes (SCEAC). Par le biais des SCEAC, les producteurs auront accès à une variété de services-conseils afin de les aider à répondre aux objectifs d’entreprise qu’ils se sont fixés.

Des outils Internet ont également été développés pour les producteurs afin qu’ils puissent suivre le rythme au fil des changements et planifier leur avenir. Parmi ceux-ci, Critères de réussite, un outil financier convivial et sécuritaire qui leur permettra de comparer leur entreprise avec d’autres exploitations semblables.

L’Accord de mise en oeuvre du CSA pave la voie au partage des coûts entre les gouvernements du Canada et du Yukon selon la formule 60-40. Le gouvernement fédéral a affecté au plus 321 000 dollars par année au soutien du CSA. Pour chaque dollar que le gouvernement du Yukon consacrera à des programmes approuvés par le CSA, le gouvernement fédéral versera une contribution de 1,50 dollars.

Le CSA, qui a été adopté par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’agriculture en 2001, réunit cinq éléments clés – la gestion des risques de l’entreprise, l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, le renouveau ainsi que la science et l’innovation – dans un cadre unique. Il a pour but d’aider l’agriculture canadienne à tirer le maximum des nouvelles possibilités à l’échelle nationale et internationale en protégeant et en améliorant les systèmes de contrôle de salubrité et de qualité des aliments au Canada grâce à la science et à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

« La valeur de la production, le niveau d’investissement et le nombre d’agriculteurs ont tous augmenté ces dernières années, a ajouté M. Lang. Cette croissance est le fruit du sens de l’innovation et du dévouement dont font preuve les producteurs du secteur agricole du Yukon. »

Les accords de mise en oeuvre régissent la prestation des nouveaux programmes en fonction des cinq éléments du CSA. Ils indiquent quels seront les programmes offerts, les mécanismes de prestation et l’échelon gouvernemental responsable de l’exécution des programmes. De plus, les accords dressent la liste des coûts des programmes et officialisent certaines choses, notamment les structures de gestion nécessaires à la supervision de programmes particuliers.

Le Yukon compte environ 170 exploitations agricoles qui représentent un investissement global en capitaux de 50,2 millions de dollars. Le secteur agricole du Yukon a une production annuelle d’un peu plus de quatre millions de dollars et assure aux gens du territoire un approvisionnement de plus en plus abondant de produits alimentaires et de fruits et légumes frais dans les marchés, les magasins et les centres de jardinage locaux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires