L’édition de juin du Bulletin est prête

Conseils pour la gestion des mauvaises herbes dans le maïs, avantages et inconvénients de la litière de sable, un élevage base sur l’alimentation au pâturage

Entourée de ses parents fondateurs, de son frère et de sa sœur, Virginie Lepage a une main à la barre de la Ferme Olofée de Saint-Félicien, l’entreprise qui produit le gruau des Québécois. La jeune entrepreneure fait face à de nombreux défis, dont le besoin criant de main-d’œuvre en région.

Professeur-chercheur à l’Université de Guelph, le Dr Sikkema est reconnu comme une sommité en matière de contrôle des mauvaises herbes. Lors du Rendez-vous végétal, il a présenté ses conclusions de recherche les plus importantes relativement aux mauvaises herbes dans le maïs.

Depuis quelques années, la litière de sable gagne en popularité. Ce matériau offre des avantages, mais aussi des inconvénients. La litière de sable offre un grand confort aux vaches laitières. Par contre, les équipements ont tendance à s’user plus rapidement.

Les producteurs laitiers et de bovins de boucherie n’ont plus besoin d’envoyer leurs taureaux dans l’Ouest ou aux États-Unis pour faire collecter leur semence. Un nouveau service vient de voir le jour au Centre-du-Québec. Visite du nouveau centre privé de collecte de taureaux.

Située à Pont-Rouge, dans Portneuf, l’entreprise À l’herbe! Bouvillons de pâturage porte bien son nom. Cet élevage basé sur une vie et une alimentation au pâturage. Des veaux de boucherie sont achetés au printemps pour être engraissés à l’herbe jusqu’à la fin de l’automne.

Vous n’êtes pas encore abonné? Remédiez à la situation en cliquant ici.

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Marie-Claude Poulin's recent articles

Commentaires