Les dirigeants de la FCA font part des préoccupations des agriculteurs au ministre des Finances

Ottawa (Ontario), 22 décembre 2000 – La Fédération canadienne de l’agriculture a rencontré le ministre des Finances, M. Paul Martin, et lui a demandé d’intervenir d’urgence afin de venir en aide aux agriculteurs du secteur des céréales et des oléagineux. Les dirigeants agricoles ont donné un compte rendu de la situation au Ministre et lui ont proposé des solutions immédiates. Ces agriculteurs ont besoin d’aide dès maintenant e聴 ne peuvent attendre que l’on apporte des améliorations à long terme aux programmes de protection du revenu agricole.

D’après les dirigeants agricoles, la situation est désespérée et c’est maintenant qu’il faut agir, car plusieurs de ces entreprises ne passeront pas l’hiver. Les fonds alloués permettraient aux agriculteurs canadiens de survivre, alors que leurs revenus ont fléchi au moment même où on leur demande d’être plus compétitifs. La chute continue du prix des denrées et la hausse des coûts de production ont créé la situation actuelle. Des fonds de secours doivent être immédiatement injectés afin de compenser les présentes lacunes des programmes de protection du revenu.

« Malheureusement, les agriculteurs canadiens ne jouissent pas du même appui que leurs homologues américains et européens et plusieurs d’entre eux ont l’impression de concurrencer des consortiums financiers internationaux », a déclaré M. Bob Friesen, le président de la FCA.

M. Laurent Pellerin, premier vice-président de la FCA et président de l’Union des producteurs agricoles, a ajouté qu’il y avait très peu de chances que les négociations commerciales de l’OMC viennent solutionner à brève échéance les divergences actuelles quant aux niveaux de soutien international.

Le président de la FCA, M. Bob Friesen, le premier vice-président, M. Laurent Pellerin, et des membres de la FCA, MM. Don Dewar et Bill Mailloux, se sont dits heureux du fait que le ministre des Finances est conscient de la contribution que peut apporter à l’économie un secteur agricole en santé et qu’il est au courant des problèmes auxquels doivent faire face les agriculteurs canadiens, en raison des subventions élevées accordées par les États-Unis, de la chute des prix des denrées et des piètres conditions atmosphériques qui ont sévi dans certaines régions du pays.

« Je peux dire, en toute confiance, que M. Martin s’est montré très réceptif et qu’il comprend notre situation », de commenter M. Don Dewar, le représentant, auprès de la FCA, des Keystone Agricultural Producers du Manitoba.

« Le Ministre a convenu de la nécessité d’accorder une aide financière supplémentaire aux agriculteurs du secteur des céréales et des oléagineux », de renchérir M. Bill Mailloux, de la Fédération de l’agriculture de l’Ontario.

M. Friesen a incité vivement le Ministre à poser un geste dès maintenant, car les agriculteurs doivent tenir compte de l’aide qui leur sera accordée avant de décider de ce qu’ils planteront le printemps venu. La Fédération attend avec impatience le moment où il travaillera avec le ministre fédéral de l’Agriculture, Lyle Vanclief, et d’autres représentants du gouvernement afin d’aider les agriculteurs canadiens qui sont à court d’argent.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture

http://www.cfa-fca.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)

http://www.upa.qc.ca/

Commentaires