Les gouvernements restent déterminés à régler la situation de l’ESB

Ottawa (Ontario), 19 août 2004 – L’élaboration d’une solution à long terme pour remédier à la situation de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a constitué l’un des principaux sujets de discussion de la conversation téléphonique qui a eu lieu hier entre le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Andy Mitchell, et ses homologues provinciaux.

« Nous savons à quel point la dernière année a été difficile pour l’industrie, et nous sommes résolus à collaborer avec les intervenants afin de trouver une solution à long terme, a indiqué le ministre Mitchell. Nous examinons, avec les provinces, une série de mesures qui aideraient l’industrie à opérer une transition vers une base de fonctionnement plus durable malgré la fermeture des frontières. » Le ministre Mitchell s’est également dit satisfait des efforts de la Canadian Cattlemen’s Association et des autres intervenants de l’industrie pour gérer cette situation difficile.

Entre-temps, le gouvernement du Canada continue de s’employer à faire en sorte que ses partenaires commerciaux fondent leurs décisions relatives à l’accès aux marchés sur des principes scientifiques. Des représentants de tous les niveaux déploient des efforts à cet égard.

Conjointement à ces efforts, le gouvernement du Canada et les provinces ont accordé environ 1,7 milliard de dollars par le truchement de programmes ciblés visant l’ESB, montant qui dépasse ce qui a été fourni dans le cadre des programmes ordinaires.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires