Les grains atteignent des creux

Dure semaine pour les prix des grains, qui ne cessent de subir les effets négatifs des problèmes financiers en Europe et aux États-Unis.

Comme l’a confirmé le dernier rapport hebdomadaire du USDA sur la progression des récoltes américaines, celles-ci tirent à leur fin. Résultat : toute l’attention des marchés se concentre à présent sur la situation de la demande de grains. Somme toute, il n’y aura pas eu de nouvelles encourageantes pour les prix des grains depuis plusieurs semaines, bien que la situation pourrait être appelée à changer du côté du soya.

La dernière semaine aura néanmoins été forte en émotion, alors que plusieurs supports importants auront été brisés, que ce soit pour le maïs, le soya ou le blé. Par conséquent, les prix des grains ont atteint dans plusieurs cas leur plus faible valeur en plusieurs mois.

Prix du maïs

Depuis qu’il a brisé à la baisse il y a une semaine sa « zone de confort » dans laquelle il s’était installé pendant pratiquement cinq semaines à partir de la mi-octobre, le prix du maïs a réalisé un recul de plus de 0,50 $US/boisseau (20 $US/TM) de sa valeur (-8 %). Il n’a toutefois pas reculé assez pour tester son dernier creux d’octobre dernier, à 5,7225 $US/boisseau (225 $US/TM). Par contre, il a brisé sans difficulté en quelques jours deux supports importants : 6 $US/boisseau (236 $US/TM) puis 5,90 $US/boisseau (232 $US/TM).

De l’avis de nombreux analystes, la question est maintenant à savoir si les acheteurs sauront profiter de cette baisse importante de la valeur du prix du maïs pour reprendre leurs activités dans les prochaines semaines, ce qui pourrait ainsi lui éviter d’établir de nouveaux creux. Dans l’immédiat, bien que les exportations américaines de maïs aient repris de la vigueur la semaine dernière, les ventes à l’exportation de maïs américain restent toujours décevantes. Seul l’usage de maïs pour la fabrication d’éthanol continuerait de freiner dans son élan la baisse de sa valeur.

Prix du soya

Le prix du soya demeure entrainé dans une forte tendance baissière amorcée depuis la mi-octobre, qui l’aura contraint à perdre plus de 1,60 $US/boisseau (59 $US/TM) de sa valeur, soit un recul de près de 13 %.

Il semble que ce qu’anticipaient il n’y a pas encore longtemps certains analystes soit sur le point de se concrétiser, à savoir que le prix du soya pourrait inévitablement retourner se transiger près de 10,50 $US/boisseau (386 $US/TM) avant de se stabiliser.

Il reste à savoir cependant si les signes de reprise de la demande de soya qui ont vu le jour depuis une ou deux semaines parviendront à freiner la chute du prix du soya. Depuis trois semaines, les ventes à l’exportation américaines de soya s’avèrent de plus en plus importantes. Mais est-ce que les investisseurs et spéculateurs continueront d’ignorer encore longtemps cette reprise de la demande de soya sous prétexte de leur nervosité à l’égard des problèmes financiers en Europe et aux États-Unis?

Plus d’information et d’analyse du www.grainwiz.com

Commentaires