Les importations diminuent plus que les exportations, en mai

Ottawa (Ontario), 19 juillet 2001 – Il s’est exporté, en mai, pour 37,1 milliards $ de marchandises, soit un recul de 0,9 pour cent depuis avril, la demande en matériel de technologie restant sur une tendance à la baisse.

Statistique Canada rapportait jeudi que les importations aussi ont diminué, soit de 1,4 pour cent à 30,1 milliards $, la croissance dans l’énergie et les biens industriels ne pouvant compenser une baisse dans le secteur de l’automobile et celui des machines et équipement.

De sorte que la balance commerciale positive a grimpé en mai, pour s’établir à 7,0 milliards $. Le commerce des marchandises entre dans le calcul du compte courant du Canada, avec le commerce des services.

Vers les seuls Etats-Unis, les exportations ont glissé de 1,1 pour cent à 31,6 milliards $, alors que les importations qui en arrivent ont reculé aussi, de 1,1 pour cent à 22,1 milliards $.

Par conséquent, l’excédent de ce commerce bilatéral a chuté un peu, de 9,6 milliards $ en avril à 9,5 milliards $ en mai, note l’agence fédérale.

A l’échelle globale, les exportations ont reculé dans tous les secteurs, sauf ceux de l’agriculture et la pêche; celui de la technologie (ordinateurs et fibre optique) « a été le plus durement touché en raison d’une baisse constante de la demande mondiale », observe l’agence.

Ainsi, les machines et l’équipement, valant 22,4 pour cent du total des exportations, ont reculé de 2,0 pour cent à 8,3 milliards $; le segment des matériels de télécommunications et autres a décru de 11,7 pour cent, soit de 1,2 milliard $. Les matériels de bureau (ordinateurs surtout) ont cédé 7,6 pour cent en tombant à 823,6 millions $.

Comparé à mai 2000, les exportations de machines et équipement ont été de 10,2 pour cent plus faibles; elles avaient atteint leur niveau record en décembre 2000.

Au chapitre des importations, le secteur des machines et équipement a diminué de 3,6 pour cent à 9,6 milliards $; ceci est attribué surtout aux matériels de communications et autres, qui ont chuté de 12,2 pour cent à 1,7 milliard $. Sur cinq mois, après le sommet de décembre 2000, les importations de ce secteur ont plongé de 34,6 pour cent.

Du côté de l’automobile, les importations ont perdu 2,5 pour cent à 6,1 milliards $, après « deux mois de croissance soutenue »; la baisse est due surtout aux pièces d’automobile.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

Commentaires