Les ministres de l’agriculture voient au succès du Canada à l’échelle internationale

Toronto (Ontario), 11 octobre 2001 – Les ministres fédéral et provinciaux de l’Agriculture ont renforcé leur engagement à l’égard d’un plan d’action à long terme qui permettra de jeter les bases d’un avenir prometteur pour le secteur.

Au cours de leur réunion annuelle à Whitehorse, l’été dernier, tous les ministres se sont fixés comme objectif d’améliorer la prospérité du secteur agricole et agroalimentaire à long terme. Selon eux, le Canada doit être un chef de file mondial en matière de salubrité des aliments, d’innovation et de production responsable sur le plan de l’environnement afin de mieux satisfaire à la demande des consommateurs d’ici et d’ailleurs.

Les ministres ont exposé les grandes lignes d’une stratégie visant à assurer que le Canada soit reconnu à l’échelle mondiale pour l’excellence de ses produits afin de faire augmenter les ventes sur les marchés internationaux. Cette stratégie permettra de mieux coordonner les efforts qui sont déployés en matière de développement des marchés et d’investissement, de développement international et d’aide technique, de politique commerciale et des questions techniques liées au commerce.

Ils ont souligné l’importance du secteur pour l’économie du pays et le fait qu’il s’agit d’une importante source d’emploi pour les Canadiens. Les ministres ont aussi mentionné le rôle extrêmement important du commerce international pour le secteur, indiquant que les produits agroalimentaires canadiens sont exportés dans près de 190 pays à travers le monde pour une valeur annuelle de plus de 23 milliards de dollars.

Tous s’entendent sur l’importance d’uniformiser les règles du jeu du commerce agricole à l’échelle internationale. Ils ont indiqué que la position de négociation initiale du Canada concernant les pourparlers de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a reçu un fort appui. Les ministres sont d’accord pour continuer à tirer parti de cet appui afin de concrétiser ses objectifs en matière de politique commerciale par l’entremise d’alliances stratégiques avec des pays qui partagent ces mêmes objectifs.

Le gouvernement du Canada continuera à collaborer avec les provinces et l’industrie, et à les consulter, tout au long des négociations de l’OMC.

Les ministres ont discuté des négociations agricoles en cours à l’OMC, du Groupe spécial d’examen de l’OMC à l’égard du secteur laitier et d’autres dossiers d’actualité en matière de commerce dont la prochaine loi agricole des États-Unis (U.S. Farm Bill), l’exportation des tomates de serre vers les États-Unis, l’enquête américaine sur les pratiques canadiennes du commerce du blé et l’exportation des pommes de terre de semence vers le Mexique. Ils ont également discuté des négociations commerciales régionales telles que la Zone de libre-échange des Amériques et des négociations éventuelles de libre-échange entre le Canada et quatre pays d’Amérique centrale.

Les ministres ont convenu de se réunir à intervalles réguliers pour discuter des dossiers internationaux et des façons de mieux aider les agriculteurs et les transformateurs canadiens à créer de nouveaux débouchés sur les marchés étrangers.

Des fonctionnaires examineront, en consultation avec les divers intervenants, de quelle façon les gouvernements fédéral et provinciaux peuvent renforcer davantage et mieux coordonner leurs activités liées au commerce agricole international et cibler des stratégies pour des pays, des institutions et des alliances précis.

Les ministres ont examiné les piliers du plan d’action sur lequel ils se sont entendus à Whitehorse : renforcer les systèmes de salubrité des aliments, améliorer le rendement du secteur en matière d’environnement, améliorer la gestion du risque par le truchement de programmes de protection du revenu, se servir de la science pour aider le secteur à créer de nouveaux produits novateurs, renouveler le secteur en misant sur des programmes adaptés aux besoins des agriculteurs, ce qui leur permettra de s’adapter aux changements.

En discutant de ces dossiers, les ministres ont abordé des sujets d’actualité tels que la sécheresse de cette saison et la révision des mesures de protection actuelles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires