Les prix des marchandises agricoles : les seuls à ne pas avoir augmenté en 2003

Montréal (Québec), 16 janvier 2004 – Au cours de 2003, les prix des marchandisesont augmenté de 19,2 pour cent, terminant l’année avec un gain de 5,2 pourcent uniquement pour décembre, indique-t-on dans un rapport publié par BMOGroupe financier. En décembre, l’indice des prix des marchandises de BMO s’estétabli à 140,9 (1993 égal à 100).

« Le marché des marchandises a été très vigoureux en 2003, certainsgroupes de marchandises ayant enregistré de fortes hausses pendant l’année », adéclaré l’économiste en chef adjoint, BMO Groupe financier, Earl Sweet. « Nousprévoyons une progression plus modérée en 2004; elle sera caractérisée par unepoursuite de la hausse des prix des marchandises autres que celles du groupede l’énergie et par un fléchissement des prix de l’énergie comparativement àleur niveau actuel qui est très élevé. »

Le sous-indice de l’agriculture a enregistré une baisse de 3,1 pour cent en décembre pour terminer le mois à 100,9 (100 à 1993), et une baisse de 0,7 pour cent pour l’année. Il est le seul sous-indice qui n’ait pas connu de fortes hausses pour l’année. En décembre, le prix du blé a enregistré unebaisse de 3,8 pour cent, pour s’établir à 4,42 $ US le boisseau. Contenu parla montée du dollar canadien, le prix du canola a fléchi de 2,2 pour cent endécembre, pour s’établir à 366 $ CA la tonne.

« Pour 2004, les analystes prévoient une hausse de la demande desprincipales céréales et des oléagineux qui, combinée au faible niveau desstocks par rapport à la consommation, pourrait ouvrir la voie à des hausses deprix pendant l’année », a conclu M. Earl Sweet.

En décembre, le sous-indice du pétrole et du gaz a poursuivi sonascension, enregistrant un bond de 13,3 pour cent pour s’établir à 225,3 (1993égal à 100). Cette hausse substantielle du sous-indice est attribuable engrande partie à la forte hausse de 22 pour cent du prix du gaz naturel. Endécembre, le prix du Empress Crude a augmenté, passant de 4,19 $ US/million deBTU à 5,10 $ US/million de BTU (environ 1 000 pieds cubes). Le prix du pétrolea augmenté de 3,9 pour cent, passant de 29,38 $ US le baril, en novembre, à32,19 $ US le baril, en décembre. Le prix du pétrole a poursuivi saprogression pendant la première moitié de janvier pour s’établir à 34 $ US lebaril.

« L’augmentation, en décembre, des prix du pétrole et du gaz s’expliqueprincipalement par les préoccupations relatives aux stocks et par une météoqui a apporté du temps beaucoup plus froid dans les principales régionsconsommatrices », a précisé M. Sweet.

En décembre, le sous-indice des métaux et des minéraux a égalementcontinué de prendre de la vigueur, progressant de 6,4 per cent pour s’établirà 132,1 (1993 égal à 100). Assez généralisées, particulièrement pendant ledeuxième semestre, les augmentations de prix ont fait faire un bond de 25 pourcent à ce sous-indice pour l’ensemble de l’année. En décembre, le prix dunickel a enregistré un gain de 20 pour cent, celui du cuivre, de 8 pour cent,et celui de l’aluminium, de 3,3 pour cent.

« Les prix des métaux précieux ont été propulsés à la hausse par l’effetpositif de la baisse du dollar américain sur le prix de l’or. L’améliorationdes perspectives économiques aux Etats-Unis et dans le reste du monde a aussicontribué à la hausse des prix des métaux industriels », a expliqué M. Sweet.« La tendance haussière actuelle devrait perdre un peu de sa vigueur pendantles prochains mois, mais, de façon générale, nous prévoyons que le niveau desprix demeurera plus élevé pendant les deux prochaines années en raison del’accroissement soutenu de la production mondiale et de l’offre serrée decertains métaux. »

Après avoir enregistré de forts gains au cours des derniers mois, le sous-indice des produits forestiers a glissé de 2,5 pour cent en décembre,terminant le mois à 103,9 (1993 égal à 100). Il demeure toutefois à un niveaude 20 pour cent supérieur à celui de décembre 2002.

« De la mi-novembre à la mi-décembre, les prix des panneaux OSB et ducontreplaqué de résineux ont chuté d’autant que de 50 pour cent, la plus fortebaisse que nous ayons vue », a confié l’Economiste en chef adjoint. « Si lesprix de la pâte et du papier n’étaient pas demeurés fermes, le sous-indice desproduits forestiers aurait enregistré une baisse encore plus marquée endécembre. »

    <<     Indice des prix des marchandises de BMO Groupe financier, décembre 2003    -------------------------------------------------------------------------                                  Niveau de          Variation en % par                                  décembre               rapport à                                    2003       ------------------------------                                 (1993 égal        un mois         un an                                    à 100)         plus tôt       plus tôt    -------------------------------------------------------------------------    Ensemble des marchandises       140,9            5,2            19,2    -------------------------------------------------------------------------    Pétrole et gaz                  225,3           13,3            19,5    -------------------------------------------------------------------------    Métaux et minéraux              132,1            6,4            25,4    -------------------------------------------------------------------------    Produits forestiers             103,9           -2,5            20,0    -------------------------------------------------------------------------    Agriculture                     100,9           -3,1            -0,7    -------------------------------------------------------------------------    >>

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal
http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires