Les producteurs ont bien accueilli les taureaux et les services du CIAQ en 2001

Saint-Hyacinthe (Québec), 16 avril 2002 – Après trois ans à titre d’entreprise privée, le Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ) fait un bilan fort positif de ses activités et de sa rentabilité financière. Fort d’un bénéfice net exceptionnel de 7,9 millions de dollars, le CIAQ a complété une période de transition de trois ans qui lui a permis de procéder à un remboursement accéléré de la dette contractée par les nouveaux propriétaires et d’asseoir ses activités sur une stabilité financière lui permettant d’envisager l’avenir avec enthousiasme.

Ainsi à nouveau en 2001, les producteurs et productrices n’ont pas hésité à avoir recours aux meilleurs taureaux offerts par le CIAQ, et l’offre a été caractérisée par des vedettes récentes telles que Inquirer, Igniter et Allen qui se sont ajoutés à des taureaux qui ont maintenu leurs grandes qualités au fil des ans comme Rudolph, Lee et Outside.

Afin d’améliorer encore la disponibilité de la semence de ces taureaux et de permettre aux producteurs d’en faire une utilisation judicieuse, l’année 2001 s’est déroulée sous le signe du service à la clientèle. D’une part, une nouvelle entente de trois ans est intervenue avec les inséminateurs membres de la Coopérative des Inséminateurs du Québec ainsi qu’avec les distributeurs autorisés, plaçant le CIAQ en solide position pour continuer d’assurer un service de qualité dans toutes les régions du Québec. D’autre part, le service aux éleveurs qui pratiquent l’insémination dans leur troupeau est assuré depuis l’automne 2000 par quatre représentants offrant le service complet à la ferme et, à la fin de 2001, la décision a été prise d’en ajouter un cinquième. De plus, pour faciliter l’utilisation des taureaux, une attention particulière a été portée au logiciel [email protected] de telle sorte que plus de 4000 producteurs laitiers reçoivent maintenant leur rapport de choix de taureaux quatre fois par année à la suite de la publication des évaluations génétiques.

Le CIAQ jouit d’une base solide pour l’évaluation de la progéniture par un réseau de troupeaux collaborateurs unique qui se sont vu attribuer de nouveaux avantages mis en place en 2001 et qui ont répondu par une augmentation de l’utilisation des jeunes taureaux de 7,5 % en nombre de doses par rapport à l’année précédente. Près de 5000 clients sont admissibles à ce programme et plus de 60 % d’entre eux ont reçu une réduction de 20 % et plus sur le prix de la semence des taureaux éprouvés du CIAQ qu’ils ont utilisés.

Le CIAQ est une entreprise qui a 54 ans d’histoire à son actif et, en 1999, il était acquis par les producteurs laitiers et de bovins du Québec regroupés dans la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ), le Conseil québécois des races laitières inc. (CQRL) et le Conseil provincial des Cercles d’amélioration du bétail inc. (CPCAB).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ)

http://www.ciaq.com

Fédération des producteurs de lait du Québec

http://www.lait.org

MarkerMaster

http://www.MarkerMaster.com

Commentaires