Les recherches sur les bleuets sauvages continuent de produire des résultats positifs

Maine (États-Unis), 29 août 2003 – Des chercheurs américains et canadiens renommés dans les domaines du vieillissement du cerveau, de la santé cardiovasculaire, de l’anti-adhésion et de la prévention du cancer se sont réunis à Bar Harbor à l’occasion de la sixième édition du Sommet annuel sur la recherche sur les bleuets, les 21 et 22 août derniers, afin de partager les résultats des recherches actuelles et d’explorer des possibilités de collaboration future.

D’après l’organisatrice du sommet, Susan Davis, M.Sc., diététisteprofessionnelle, conseillère en nutrition de l’Association des bleuetssauvages de l’Amérique du Nord (ABSAN), la recherche sur les bleuets sauvages progresse et l’intérêt augmente pour les bienfaits potentiels de ces fruits pour la santé. Mme Davis a fait remarquer que de nombreux chercheurscontinuent de mettre l’accent sur l’anthocyanine présente dans les bleuetssauvages, composé phytochimique responsable de la profonde couleur bleu-violetdes bleuets sauvages et de leur forte teneur en antioxydants, tandis qued’autres axent leurs recherches sur les effets des bleuets sur les fonctionsmotrices et cognitives, sur la santé cardiovasculaire, sur la prévention ducancer et sur la santé du tractus urinaire. « Nous constatons un surcroîtd’activités qui entraîne un renouvellement de l’intérêt et de l’enthousiasmechez les chercheurs relativement à une exploration approfondie de l’effetprotecteur des bleuets sauvages quand ils font partie de notre alimentation »,a déclaré Mme Davis. « Découvrir que les bleuets sauvages peuvent avoir uneffet semblable sur l’agrégation plaquettaire à celui de la prise d’uneaspirine par jour constitue une nouvelle fort intéressante qui soulignel’importance des aliments complets. »

« Ce sommet me donne une occasion fantastique de présenter mon travail etde discuter de sa pertinence pour les recherches actuellement menées par lesautres membres de l’association », a déclaré Amy Howell, Ph.D., du Centre derecherche sur les bleuets et les canneberges à l’Université Rutgers. « Marecherche est surtout orientée sur le potentiel anti-adhésion et anti-bactérien des canneberges et des bleuets, qui est sans égal parmi les fruitset les légumes en ce qui a trait à leur capacité d’empêcher que des bactériesnuisibles adhèrent au tractus urinaire et causent des infections urinaires. Denouvelles données semblent indiquer que les effets anti-adhésifs peuvent avoirune incidence sur d’autres parties du corps. Au fur et à mesure que nousétudions la réponse au dosage pour déterminer la quantité idéale que les gensdevraient consommer chaque jour, je me fierai sur le travail accompli par cegroupe pour aider à élaborer des recherches futures dans mon domaine deprédilection. »

Au nombre des participants, se trouvent notamment : James Joseph, Ph.D.,et Barbara Shukitt-Hale, Ph.D., Laboratoire de neuroscience, Centre derecherche sur la nutrition humaine relativement au vieillissement dudépartement américain de l’Agriculture à Boston, au Massachusetts; Ron Prior,Ph.D., Service de recherche en agriculture du département américain del’Agriculture, Centre sur la nutrition des enfants de l’Arkansas; Amy Howell,Ph.D., Centre de recherche sur les bleuets et les canneberges à l’UniversitéRutgers; Willy Kalt, Ph.D., et Jane MacDonald, M.Sc., ministère del’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Nouvelle-Ecosse; Mary Ann Lila, Ph.D.,Département des ressources naturelles et des sciences environnementales,Université de l’Illinois à Urbana-Champaign; Dorothy Klimis, Ph.D.,professeure agrégée en nutrition clinique, Université du Maine, à Orono; DickCook, Ph.D., Département des sciences alimentaires et de la nutrition humaine,Université du Maine, à Orono; et Shawna McKinnon, Ph.D., Institut des sciencesde la mer, CNR Canada.

« Tout le mérite revient à ce groupe quant aux nouvelles positives qui ontété publiées sur les effets bénéfiques des bleuets sauvages sur la santé », adéclaré John Sauve, directeur administratif de l’ABSAN. « Son engagementsoutenu envers la recherche sur les effets des bleuets sauvages sur la santéest remarquable. » Selon M. Sauve, l’ABSAN continuera de rendre publics lesrésultats des recherches sur les bleuets sauvages afin d’encourager laconsommation quotidienne de cinq à neuf portions de fruits et légumes colorés.« Notre message aux consommateurs est le suivant : consommez votre dosequotidienne de bleu (Get your Daily Dose of Blue(MC)) en mangeant une demi-tasse tasse de bleuets sauvages chaque jour. » M. Sauve a fait remarquer queles bleuets sauvages sont disponibles à longueur d’année dans un formatcongelé pratique et délicieux, lequel se trouve dans un nombre sans cessecroissant de supermarchés aux Etats-Unis et au Canada. « Quoi de plus simpleque de commencer chaque journée avec une demi-tasse de “baies du petit-déjeuner” (The Breakfast Berries(MC)), les bleuets sauvages congelés. Mangersainement n’a jamais été aussi facile! »

Profil de l’Association des bleuets sauvages de l’Amérique du Nord
L’Association des bleuets sauvages de l’Amérique du Nord est uneassociation professionnelle internationale de cultivateurs et detransformateurs de bleuets sauvages du Maine, du Canada atlantique et duQuébec, qui vise à faire la promotion des effets bénéfiques des bleuetssauvages sur la santé auprès des consommateurs à l’échelle mondiale.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Wild Blueberry Association of North America (WBANA)
http://www.wildblueberries.com/

Commentaires