Les SADC/CAE accueillent favorablement le plan de relance de l’industrie fromagère mais…

Québec (Québec), 5 octobre 2008 – Le Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et des Centres d’aide aux entreprises (CAE) du Québec ont accueilli favorablement le plan proposé par le ministre Lessard pour relancer l’industrie fromagère. Cependant ils estiment que ses impacts doivent se faire sentir immédiatement.

« Il est déjà minuit et cinq. Ce que nous constatons sur le terrain depuisquelques semaines déjà, c’est l’extrême urgence d’agir. Plusieurs fromagersn’arrivent plus. Sans compter qu’il faut repartir rapidement la productionavant les fêtes. Nous souhaitons donc que les mesures annoncées par leministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. LaurentLessard, se transforment très rapidement en résultats concrets pour nosfromagers », a indiqué le président du Réseau des SADC du Québec, M. PierreMarois.

Les prêts sans intérêts : une bonne solution mais on souhaite impliquer davantage d’acteurs

Les SADC/CAE, qui disposent dans toutes les régions du Québec, d’outilsfinanciers pour aider les petites et moyennes entreprises, avaient suggéré augouvernement d’instaurer un programme de prêts sans intérêts. « Nous avons faitsavoir au ministre que nous étions tous mobilisés sur le terrain pour agiravec diligence et rigueur pour aider les producteurs en analysant en prioritéleurs demandes de prêts. Cependant, nous désirions que le gouvernements’implique en remboursant aux producteurs, les intérêts sur les prêts que nousaurions consentis. Nous étions fins prêts à mettre l’épaule à la roue », aprécisé M. Marois.

Tout en saluant l’initiative du ministre et la contribution de laFinancière agricole, les SADC/CAE estiment que l’implication des acteurssocio-économiques qui oeuvrent déjà dans les milieux aurait été souhaitable.« Nous connaissons déjà plusieurs fromagers car nous les soutenons et lesfinançons depuis plusieurs années. Il nous semble qu’il pourrait êtreprofitable et plus efficace que les fromagers qui désirent continuer de faireaffaires avec nous puissent profiter de la mesure annoncée par le gouvernementen se voyant rembourser, par ce dernier, les intérêts qu’ils contracteraientavec nous », a plaidé M. Marois.

Achetons tous des fromages québécois!

Enfin, les SADC/CAE tiennent à lancer un appel à la population duQuébec : Achetons tous des fromages québécois! « Les fromageries artisanalessont un pilier important de l’économie de nos régions. Elles représentent unevoie d’avenir prometteuse pour tout le Québec; nous devons tous êtresolidaires et faire notre part pour sauver ce fleuron, fierté de nos régions »,a conclu M. Marois.

A propos du Réseau des SADC/CAE

Le Réseau des SADC compte 57 SADC et 10 CAE. Depuis plus de 25 ans, ledéveloppement des régions et le mieux-être des collectivités sont au coeur deleur mission. Les SADC et les CAE au Québec, c’est aussi plus de 190 M$d’actifs, au service des promoteurs pour financer leurs projets d’entreprises.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Réseau des SADC du Québec
http://www.reseau-sadc.qc.ca

Commentaires